Typologie de contenus: Actualité

PFUE : conférence ministérielle du 27 janvier 2022

Publié le 26 janvier 2022 - Mis à jour le 15 février 2023

« Haine, discriminations, violences de genre : la justice face aux formes contemporaines d’intolérance »

Dessin de personnages symbolisant la justice formant une ronde ©Cristina-Cartooning for Peace
Dessin de personnages symbolisant la justice formant une ronde

Temps de lecture :

3 minutes

La présidence française entend mettre l’accent sur la lutte contre la haine et toutes les formes de discrimination. La vidéoconférence du 27 janvier 2022 a pour objectif de dresser un état des lieux des formes contemporaines d’intolérance et d’aborder les perspectives de renforcement de la coopération et de la réponse judiciaires.La lutte contre la haine, les discriminations et les violences de genre place les autorités judiciaires des États membres de l’Union européenne face à un défi majeur et exigeant.

Les études de l’Agence des droits fondamentaux, de la Commission européenne et du Parlement européen décrivent une progression des actes et discours de haine au sein de l’Union, tant en ligne que hors ligne. Les magistrats et les enquêteurs partagent ce constat. Dans ce contexte, la présidence française souhaite, par la vidéoconférence organisée le 27 janvier 2022, aborder la question des réponses que la justice peut lui apporter sur le terrain.

À travers des échanges entre représentants des États membres, des institutions de l’Union européenne et du Conseil de l’Europe, des magistrats et juristes venus de plusieurs États membres,la conférence permettra de dresser un état des lieux des formes contemporaines d’intolérance et d’aborder les perspectives de renforcement de la coopération et de la réponse judiciaires.

Lutter contre la haine, les discriminations et les violences de genre

Alors que la Commission a proposé au Conseil de renforcer l’action de l’Union européenne contre les crimes et discours de haine, par l’extension de la liste des Eurocrimes prévue à l’article 83 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, l’événement s’organisera autour de trois tables rondes.

La première table ronde se livrera à un état des lieux des nouvelles formes d’intolérance et donnera un premier aperçu des perspectives existant pour l’Union européenne. Les discussions, qui bénéficieront de l’éclairage de l’Agence des droits fondamentaux sur la réalité de la haine en Europe aujourd’hui, permettront spécifiquement d’aborder la question de l’antisémitisme, de la haine contre les LGBT+. Les interventions de représentants de l’Union européenne et du Conseil de l’Europe compléteront ces réflexions.

Au cours de la deuxième table ronde, la question du rôle d’Internet dans le développement de la haine et des discriminations sera plus particulièrement posée. Alors qu’Internet et les réseaux sociaux apparaissent aujourd’hui comme un terrain fertile pour la haine et le rejet de l’autre, les échanges chercheront à caractériser la haine en ligne et analyser les enjeux de la régulation d’Internet sur ce point. Participeront à cette table ronde des représentants du ministère allemand de la Justice, de la Commission européenne, du Parquet de Paris et de l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication.

La troisième table ronde placera l’accent sur les réponses de la justice aux violences faites aux femmes. Face à une problématique commune à l’ensemble des États de l’Union européenne, le dialogue entre professionnels permettra à la fois de mieux objectiver les constats, de comparer les pratiques et de favoriser le développement de bonnes pratiques au sein de l’Union.

Hommage aux victimes de l’Holocauste

Cette vidéoconférence se tiendra le 27 janvier 2022, journée internationale de la commémoration des victimes de l’Holocauste. Un hommage sera rendu en mémoire des victimes pour rappeler avec force l’engagement indéfectible de l’Union contre l’antisémitisme et pour les valeurs d’humanisme et de tolérance sur lesquelles elle s’est construite.

La conférence bénéficiera également d’illustrations réalisées par l’association Cartooning for Peace. Créée en 2006 à l’initiative de Kofi Annan, Prix Nobel de la Paix et ancien secrétaire général des Nations unies, et du dessinateur de presse Plantu, Cartooning for Peace est un réseau international de dessinateurs engagés à promouvoir, par le langage universel du dessin de presse, la liberté d’expression, les droits de l’Homme et le respect mutuel entre des populations de différentes cultures ou croyances.