Typologie de contenus: Actualité

"Appel à témoins" : des procureurs relancent des cas non résolus

Publié le 15 juin 2021 - Mis à jour le 28 février 2023

Le 7 juin 2021, la chaîne M6 a lancé "Appel à témoins", une émission destinée à relancer des affaires non résolues avec l’aide des téléspectateurs. Les ministères de la Justice et de l’Intérieur étaient associés à l’organisation et à la présentation du programme.

Des procureurs dans "Appel à témoins" ©DR
Des procureurs dans "Appel à témoins"

Temps de lecture :

2 minutes

L’émission "Appel à témoins" a été élaborée avec le concours du ministère de la Justice et du ministère de l’Intérieur, impliqués dans la conception de ce programme diffusé en prime time sur M6. L'émission a pour ambition de permettre à la justice d’avancer sur des affaires non résolues. Le tout grâce aux appels de téléspectateurs réceptionnés et traités dans une call room par huit policiers et gendarmes.

Pour le premier numéro de cet "Appel à témoins", Fréderic Chevallier et Eric Maurel, respectivement procureurs de la République près les tribunaux judiciaires de Blois et Nîmes, étaient entourés de policiers, gendarmes et proches de victimes.

Trois affaires non élucidées

Les magistrats, présents aux côtés des animateurs, Julien Courbet et Nathalie Renoux, et dans les reportages d’illustration, ont lancé en direct l’appel à témoins sur trois affaires non élucidées. Celles-ci concernaient des disparitions pour deux d’entre elles et pour la troisième, un meurtre.

"Le juge d’instruction a mobilisé des moyens scientifiques colossaux, certains jamais utilisés", a précisé Eric Maurel sur l’affaire de la disparition du jeune Lucas Tronche dans le sud de la France.

Dominique Puechmaille, procureure de la République près le tribunal judiciaire d’Évreux, est également intervenue sur une affaire de meurtre non élucidé : "On reste, dans les recherches, dans un entourage plus au moins éloigné de la victime, en tous cas quelqu’un que vraisemblablement elle connaissait".

"Mon boulot, c’est la manifestation de la vérité. Je suis magistrat, gardien de la liberté individuelle", a également souligné Fréderic Chevallier, avant de saluer le travail que justice, police et gendarmerie parvenaient à mener conjointement.

Lire aussi : Tout connaître sur le métier de magistrat

Sur le site Lajusticerecrute.fr

Un pôle dédié aux affaires non résolues ou complexes

"Appel à témoins" est une émission qui retrace les affaires sans sensationnalisme, voyeurisme ou reconstitution. Elle propose un rappel des faits et les pistes envisagées par les différents corps de métiers.

Cette démarche s’inscrit dans la volonté du garde des Sceaux de créer un pôle national composé de magistrats spécialisés dédié au traitement des affaires non résolues ou complexes.

Avec 2,6 millions de téléspectateurs, cette première émission a rencontré un public jeune, âgé de 15-25 ans. Il s’est classé dans le top tweets France tout au long de la soirée. La call room a reçu plus de 340 appels sur le numéro gratuit mis en place à cet effet et disponible pendant sept jours après la diffusion, ainsi que des centaines de mails.