[Archives] Réunion des acteurs de la CIAV

Publié le 27 novembre 2015

de Christiane Taubira, garde des Sceaux, ministre de la Justice

Christiane Taubira réunit l’ensemble des acteurs engagés
dans la prise en charge des victimes des attentats

Temps de lecture :

2 minutes

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a présidé aujourd’hui à la Chancellerie une réunion de tous les acteurs impliqués dans la cellule interministérielle d’aide aux victimes (CIAV) qui a assuré la prise en charge des familles des victimes des attentats qui ont endeuillé la France le 13 novembre dernier, ainsi que celle des personnes blessées.

La garde des Sceaux a tenu à saluer l’immense travail accompli par les acteurs mobilisés sous la responsabilité du Service de l’accès au droit et à la justice et de l’aide aux victimes du ministère de la Justice. L’activation immédiate de la CIAV a en effet permis une coordination efficace des ministères (de la Justice, de la Santé, des Finances, des Affaires étrangères, de la Défense et de l’Intérieur), des acteurs institutionnels (Préfecture de police, Parquet de Paris, Préfecture de la Région Ile de France, Cellule d’urgence médico psychologique, Mairie de Paris,Office national des Anciens combattants ), des associations d’aide aux victimes (FENVAC, INAVEM, Paris aide aux victimes, Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme ) mais aussi des représentants des professions du droit et des assurances (CNB, Chambre des notaires de Paris, FFSA, GEMA).

Cette réunion a permis de dresser un nouveau bilan de la prise en charge des victimes et de leurs proches et des actions réalisées. 50 associations d’aide aux victimes ont été activées pour prendre en charge les victimes et leurs familles résidant en province. Par ailleurs, le FGTI a d’ores-et –déjà versé la somme de 1 300 000 euros à titre de provision. Une attention toute particulière est portée aux enfants ayant perdu leurs parents. L’ONAC veille ainsi à ce que selon les cas, un représentant légal puisse être désigné et qu’ils puissent bénéficier d’aides financières ; les tribunaux de grande instance concernés se prononceront dans les meilleurs délais.

En outre, la réunion a été l’occasion de préparer la mise en place du comité de suivi des victimes que cordonnera le ministère de la Justice afin d’éviter toute rupture dans le suivi des victimes et dès que la CIAV aurait été désactivée par le Premier ministre.  A cette fin, chaque famille de victime bénéficiera d’un référent unique dans les points d’accueil mis à leur disposition sur tout le territoire pour une prise en charge individualisée. Ces points d’accueil offriront une écoute, un soutien psychologique, une information complète sur leurs droits ainsi qu’un accompagnement dans l’ensemble de leurs démarches (indemnisation, assurance, succession…).

La garde des Sceaux a décidé de tout mettre en œuvre pour que le soutien, l’accompagnement et l’assistance dus aux victimes, aux blessés et aux témoins soient assurés dans la durée et le mieux possible.