[Archives] Une femme procureure générale à Paris

Publié le 09 septembre 2015

de Christiane Taubira, garde des Sceaux, ministre de la Justice

Temps de lecture :

2 minutes

         

 La garde des Sceaux Christiane Taubira, a assisté ce jour à la Cour d’appel de Paris à l’audience d’installation de Catherine Melet-Champrenault dans ses fonctions de Procureure générale. Ainsi, pour la première fois depuis la création de la cour d’appel de Paris (1800) une femme occupe cette fonction de chef du parquet général.

La cour d’appel de Paris est dotée, comme le Tribunal de Grande instance de Paris de plusieurs compétences spécifiques : lutte contre le terrorisme, crime contre l’humanité, accidents collectifs (pôle créé en janvier 2015) et santé publique. Elle intervient aussi en appel pour la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Paris. Enfin, le Parquet national financier, rattaché au TGI de Paris créé par la loi organique du 6 décembre 2013, relève de cette cour d’appel.

La cérémonie d’installation de la procureure générale, comme l'audience d'accueil des plus de 70 nouveaux magistrats du tribunal de grande instance de Paris le 31 août dernier à laquelle la garde des Sceaux avait également assisté, ont été l’occasion de nouvelles arrivées dans les juridictions. Il est à noter qu’au niveau national cette rentrée judiciaire marque un renversement de tendance historique dans les effectifs de magistrats : il y a désormais plus d’arrivées que de départs à la retraite. En effet, ce sont 322 entrées dans le corps judiciaire qui ont été enregistrées contre 248 sorties, soit un solde positif de 72 magistrats.

Ces excellents chiffres sont le résultat de la politique de recrutement volontariste engagée par la ministre de la Justice depuis son arrivée à la Chancellerie. Après les deux promotions record à l’Ecole nationale de la magistrature en 2014 et 2015, le chiffre historique de 360 auditeurs de justice sera atteint en 2016.