Typologie de contenus: Actualité

Qu’est-ce que le dispositif Alerte enlèvement ?

Publié le 26 juillet 2017

Le dispositif Alerte enlèvement vise à alerter la population de l’enlèvement d’un enfant en diffusant massivement des informations précises sur ce dernier dans le but de le retrouver le plus rapidement possible.

Qu’est-ce que le dispositif Alerte enlèvement ?

Temps de lecture :

2 minutes

Inspiré du dispositif « AMBER Alert » lancé aux États-Unis et au Canada, le dispositif Alerte enlèvement a été mis en place en France en 2006. Depuis, il a été déclenché à 21 reprises et concerné 26 enfants. Des critères à respecter

Il ne suffit cependant pas qu’un enfant ait disparu pour que le dispositif soit déclenché. Quatre critères doivent en effet être préalablement réunis :

  • Il doit s’agir d’un enlèvement avéré et non d’une disparition, même inquiétante,

  • la victime doit être mineure,

  • sa vie ou son intégrité physique doit être en danger,

  • le procureur doit disposer d’informations dont la diffusion peut permettre la localisation de l’enfant et/ou de son ravisseur.

Une nécessaire concertation

C’est au final le Procureur de la République territorialement compétent qui prend (ou non) la décision de déclencher le dispositif Alerte enlèvement en étroite collaboration avec les enquêteurs et après consultation du ministère de la Justice. Le Procureur de la République rédige le message d’alerte en concertation avec les enquêteurs avec des éléments précis susceptibles de permettre la localisation de la victime ou de la personne suspectée de l’enlèvement.

Des partenaires indispensables

Une fois le déclenchement de l’Alerte Enlèvement décidé par le Procureur de la République, ce sont les services enquêteurs qui diffusent le message d’alerte aux partenaires (médias, réseaux routiers et de transport public, réseaux sociaux, internet...).

Le ministère de la Justice diffuse quant à lui l’Alerte Enlèvement sur l’ensemble de ses supports officiels (internet, Twitter, Facebook) et assure la liaison avec les partenaires diffuseurs. Ces derniers (une soixantaine) s’engagent à diffuser l’alerte toutes les 15 minutes pendant une durée de 3 heures. Au-delà de cette durée, le média est libre de continuer la diffusion de l’alerte sauf si une demande spécifique est formulée par les autorités. L’alerte est immédiatement levée lorsque l’enfant est retrouvé.

Qu’est-ce que le dispositif Alerte enlèvement ?

  

Qu’est-ce que le dispositif Alerte enlèvement ?