Typologie de contenus: Actualité

Cérémonie de remise du Prix Vendôme 2018

Publié le 12 février 2019

Lundi 11 février, Nicole Belloubet, garde des Sceaux, ministre de la Justice, a remis le Prix Vendôme 2018 à Perrine Simon pour sa thèse « La compétence d’incrimination de l’Union européenne. Recherche sur le pouvoir pénal européen ».

Crédits : MJ/DR

Temps de lecture :

2 minutes

La cérémonie s’est déroulée à l’hôtel de Bourvallais, en présence de Catherine Pignon, directrice des affaires criminelles et des grâces, Valérie Sagant, directrice de la Mission de recherche Droit et Justice, et Stefan Braum, professeur à l’université du Luxembourg et directeur de thèse de Perrine Simon.

De g.à d.: Valérie Sagant, directrice de la Mission de recherche Droit et Justice, Catherine Pignon, directrice des affaires criminelles et des grâces, Fabrice Raoult, représentant des éditions LexisNexis, Perrine Simon, lauréate du Prix Vendôme 2018, et Nicole Belloubet, ministre de la Justice.

La ministre de la Justice a félicité la lauréate pour ses travaux de réflexion sur la création du modèle pénal européen : « La thèse de Perrine Simon est un véritable soutien à la réflexion et à l’argumentation du ministère de la Justice dans les négociations européennes et la transposition des directives pénales de l’Union ».

Lire le dossier de presse

La directrice des affaires et des grâces a rappelé l’importance du Prix Vendôme, dont c’était la 11è édition cette année, qui récompense des travaux de recherche en droit pénal, procédure pénale et sciences criminelles. « Je tiens en effet à ce que, aux côtés de l’animation des politiques pénales et des travaux législatifs qui sont les cœurs battants de la direction des affaires criminelles et des grâces, la recherche prenne toute sa place afin de permettre aux praticiens du droit que nous sommes de prendre du recul sur notre travail quotidien» a-t-elle souligné

Les analyses et propositions d’un modèle pénal européen, que développe Perrine Simon dans sa thèse, intéresseront tout particulièrement le bureau de la négociation pénale européenne qui dialogue au quotidien avec l’Union.

Mme Pignon a tenu à remercier les partenaires du Prix Vendôme : la Mission de recherche Droit et Justice, les éditions Lexis Nexis, ainsi que  les membres du jury pour leur travail de lecture et d’analyse des 12 thèses qui étaient en lice pour le prix 2018.  

Crédits : MJ/DR

Ecouter l'interview de Perrine Simon

Voir le média

 

À propos du Prix Vendôme :

Créé en 2007, par la Mission de recherche Droit et Justice et la direction des affaires criminelles et des grâces, le Prix Vendôme distingue une thèse de droit pénal, de procédure pénale ou de sciences criminelles, portant sur un sujet intéressant particulièrement le ministère de la Justice.

Depuis 2014, le Prix Vendôme est attribué en partenariat avec l’éditeur LexisNexis qui offre au lauréat une tribune dans la revue Droit pénal. Le lauréat reçoit 3 000 euros de la Mission de recherche Droit et Justice.