Ministère de la Justice
 
 

28 octobre 2020

Loi du 23 mars 2019 : les nouvelles règles du divorce

"Cette loi a simplifié la procédure de divorce pour en réduire la durée"

La loi du 23 mars 2019 de programmation et de réforme pour la justice (LPJ) a réformé en profondeur les règles du divorce. Les explications de Sophie Maitre, magistrate au ministère de la justice.

Ecoutez l'interview  : (durée 2' 07")

Crédits photo : Caroline Montagne/MJ/DICOMEtant donné que cette réforme ne va s’appliquer qu’ à compter du 1er janvier 2021, pourriez-vous rappeler la procédure actuelle ?

Sophie Maitre (SM)  : Aujourd’hui, lorsqu’on ne divorce pas par consentement mutuel, la procédure est plutôt complexe puisqu’elle se déroule en deux phases avec des r ègles et des obligations assez différentes pour chacune de ces phases.

Ainsi, par exemple, le défendeur, c’est- à-dire celui qui n’est pas à l’initiative de la procédure, peut se présenter sans avocat lors de la premi ère phase mais doit en avoir un lors de la seconde.

Cette procédure est souvent considérée comme trop longue. Selon le type de divorce demandé, il est parfois nécessaire d’attendre jusqu’ à deux ans entre les deux phases du divorce. Ainsi, en 2018, un dossier de divorce était jugé en moyenne en 26 mois, ce qui est excessif pour de nombreuses familles qui restent dans une situation d’attente, voire de conflit.

Qu'est-ce que la loi de programmation justice a changé ?

(SM)  : Cette loi a unifié et simplifié la procédure de divorce pour en réduire la durée. Le but est aussi de la rendre plus facile à comprendre pour les couples qui se séparent.

A compter du 1er janvier 2021, il n’y aura plus qu’une seule phase procédurale et l’avocat sera obligatoire pour chacun des époux d ès le début de la procédure. Ces professionnels du droit pourront donc accompagner chacun des conjoints et les conseiller utilement.

Par ailleurs, plusieurs mesures de cette loi visent à inciter les époux à trouver des accords sur l’organisation de leur séparation, notamment dans l’intér êt de leurs enfants.

Comment cela se passera-t-il demain ?

(SM)  : Comme il n’y aura plus de temps d’attente obligatoire entre les étapes de la procédure, il sera possible de travailler, en m ême temps, sur les mesures provisoires à prendre pour la durée de la procédure et sur les questions juridiques importantes relatives aux conséquences du divorce. Cela permettra d’avancer plus vite dans l’intér êt de la famille confrontée à la séparation.


Interview réalisée par le Ministère de la Justice – SG – DICOM – Damien ARNAUD

 

 
 
  

 Vidéos

  • Les missions des maisons de Justice et du Droit
    Les missions des maisons de Justice et du Droit
  • La prestation de serment du notaire
    La prestation de serment du notaire
  • Les chantiers de la Justice : La simplification de la procédure civile
    Les chantiers de la Justice : La simplification de la procédure civile
  • Le droit de la nationalité et le certificat de nationalité française
    Le droit de la nationalité et le certificat de nationalité française
  • L'habilitation familiale, nouveau dispositif de protection des majeurs vulnérables
    L'habilitation familiale, nouveau dispositif de protection des majeurs vulnérables
  • La coopération familiale internationale
    La coopération familiale internationale
  • Présentation de la direction des affaires civiles et du sceau
    Présentation de la direction des affaires civiles et du sceau
  • La réforme des droits des contrats / Animation
    La réforme des droits des contrats / Animation
  • Le juge de proximité en matière civile
    Le juge de proximité en matière civile
  • Le tribunal d'instance
    Le tribunal d'instance
  • Le tribunal de grande instance
    Le tribunal de grande instance
  • Le tribunal de commerce
    Le tribunal de commerce
  • Le conseil de prud'hommes
    Le conseil de prud'hommes
  • Défenseur des droits : pour la protection des citoyens
    Défenseur des droits : pour la protection des citoyens
  • Médiation en ligne pour litiges du Net !
    Médiation en ligne pour litiges du Net !
  • Le Centre d'études cliniques des communications familales (CECCOF)
    Le Centre d'études cliniques des communications familales (CECCOF)
  • Cinquantenaire de l'ENM, le défi du nombre et de la complexité
    Cinquantenaire de l'ENM, le défi du nombre et de la complexité
  • Le bureau des victimes du TGI des Sables d'Olonne
    Le bureau des victimes du TGI des Sables d'Olonne
  • Le bureau des victimes des Sables-d?Olonne : un relais victime au c?ur du tribunal
    Le bureau des victimes des Sables-d?Olonne : un relais victime au c?ur du tribunal
  • Point visio-public à la Maison de justice et du droit d'Orléans
    Point visio-public à la Maison de justice et du droit d'Orléans
  • Du nouveau en matière de changement de nom
    Du nouveau en matière de changement de nom
  • Présentation de la réforme des tutelles du 5 mars 2007
    Présentation de la réforme des tutelles du 5 mars 2007
  • Reconstitution d'une signature sur support éléctronique chez M.Blanchet, notaire à Paris
    Reconstitution d'une signature sur support éléctronique chez M.Blanchet, notaire à Paris
  • Lancement du premier acte authentique sur support électronique
    Lancement du premier acte authentique sur support électronique
  • Lancement du premier acte authentique sur support électronique
    Lancement du premier acte authentique sur support électronique
  • L'acte authentique sur support électronique
    L'acte authentique sur support électronique
  • Mieux protéger les personnes vulnérables à l'échelle internationale
    Mieux protéger les personnes vulnérables à l'échelle internationale

 Radio en ligne

Pour sceller une union : Le PACS est ce la bonne solution ?

Les atouts de l'acte authentique sur support électronique

Organiser à l'avance sa protection ou celle de son enfant

Pour une meilleure anticipation des difficultés des entreprises

Le métier de mandataire et administrateur judiciaire

La profession de greffier des tribunaux de commerce se modernise

Une table de référence pour le calcul des pensions alimentaires

Un nouveau label qualité pour la Justice

Réforme du surendettement : le débiteur mieux protégé

Les origines de la propriété littéraire et artistique

 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies | Accessibilité : non conforme |