Ministère de la Justice
 

 

02 novembre 2011

Les associations d’aide aux victimes

Les associations d’aide aux victimes, subventionnées par le ministère de la Justice, sont chargées d’accueillir les victimes d’infractions pénales, de les informer sur leurs droits, de leur proposer une aide psychologique, d'assurer un accompagnement, de les assister tout au long de la procédure judiciaire et d'effectuer si nécessaire une orientation vers des services spécialisés.

Au sein des principaux tribunaux de grande instance, des bureaux d'aide aux victimes sont tenus par des associations d'aide aux victimes. Leurs missions est d'offrir aux victimes un accueil, de leur apporter des informations non seulement sur le fonctionnement judiciaire en général, mais également sur les procédures en cours ainsi que sur les modalités pratiques de recouvrement des dommages et intérêts à la suite des jugements rendus, de les accompagner lors des audiences, de les orienter ou de les aider dans leurs démarches.

Ces bureaux sont de véritables guichets uniques dédiés aux victimes. En 2012, ce seront 50 bureaux d'aide aux victimes qui seront ouverts sur l'ensemble du territoire.

Ce dispositif de prise en charge pluridisciplinaire est assuré par 173 associations d'aide aux victimes de proximité, réparties sur l'ensemble du territoire. Ces associations sont conventionnées par les cours d'appel, qui participent à leur financement et au développement de leurs activités. Les services dispensés par ces associations sont gratuits.

Elles recourent à des personnels -- juristes et psychologues -- formés à l'accueil des victimes.

Près de 150 de ces associations sont fédérées au sein de l'Institut National d'Aide aux Victimes et de Médiation (INAVEM). L'INAVEM est chargé de développer l'assistance aux victimes, de coordonner les missions des associations, de participer à la formation de leurs personnels et d'évaluer leurs actions.

Contacter une association d’aide aux victimes

Vous pouvez trouver les coordonnées des associations en cliquant sur la carte proposée sur ce site.

Vous pouvez également contacter la plate-forme téléphonique « 08VICTIMES », gérée par l’INAVEM. Le 08 VICTIMES, soit le 08 842 846 37, permet à toute victime d’accéder à un premier soutien et d’être dirigée vers les personnes ressources à même de la soutenir dans ses démarches, au prix d’un appel local, 7 jours sur 7, de 9h à 21h (coût d’un appel local).

Les associations d'aide aux victimes ont perçu en 2010 plus de 9,182 millions d'euros de subventions, soit une augmentation de 9,13% par rapport à 2008. En 2011, les crédits d'intervention de l'aide aux victimes se sont élevés à 8,631 millions d'euros.

En 2010, les associations locales d'aide aux victimes ont assuré 23 112 permanences mensuelles délocalisées dans les commissariats, gendarmeries, hôpitaux, maisons de justice et du droit... (soit + 6,82% par rapport à 2009) et ont accueilli et informé 238 352 victimes d'infractions pénales.

Enfin, elles constituent un acteur majeur de la prise en charge des victimes d'accidents collectifs. Elles effectuent un diagnostic des besoins des victimes et de leurs familles, proposent une aide immédiate, effectuent un suivi des personnes dans la durée, tout au long de la procédure, tant sur le plan juridique (accompagnement aux audiences, par exemple) que psychologique.

 

Logo 08VICTIMES

 
 
  
 

 Vidéos associées

  • Bureau d'aide aux victimes du Tribunal de Grande Instance de Créteil
    Bureau d'aide aux victimes du Tribunal de Grande Instance de Créteil
  • Vous êtes victime : vol de portable
    Vous êtes victime : vol de portable
  • Vous êtes victime : violences à l'école
    Vous êtes victime : violences à l'école
  • Vous êtes victime d'un cambriolage. Appelez le 08VICTIMES pour être écouté et aidé : 08 842 846 37
    Vous êtes victime d'un cambriolage. Appelez le 08VICTIMES pour être écouté et aidé : 08 842 846 37
  • Interview de Michel Boujenah à l'occasion de la journée des victimes
    Interview de Michel Boujenah à l'occasion de la journée des victimes
  • Nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : le portable d'urgence
    Nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : le portable d'urgence
  • 08 victimes 2011
    08 victimes 2011
  • Scènes de Justice : Anabelle ou la place de la victime, l'instruction d'audience
    Scènes de Justice : Anabelle ou la place de la victime, l'instruction d'audience
  • Extrait du film un jour à la MJD de Pantin
    Extrait du film un jour à la MJD de Pantin
  • Un jour à la Maison de Justice et du Droit de Pantin
    Un jour à la Maison de Justice et du Droit de Pantin
  • Interview de M. Escarfail, Président d'APACS
    Interview de M. Escarfail, Président d'APACS
  • Interview de Monsieur Boulay, Président de l'APEV
    Interview de Monsieur Boulay, Président de l'APEV
  • Interview de M. Bonlarron, Président de Victimes et Citoyens
    Interview de M. Bonlarron, Président de Victimes et Citoyens
  • Interview d'Hubert Bonin, Président de l'INAVEM
    Interview d'Hubert Bonin, Président de l'INAVEM
  • Assises de l'Inavem : de la victime oubliée à la victime sacralisée ?
    Assises de l'Inavem : de la victime oubliée à la victime sacralisée ?
  • Le bureau des victimes du TGI des Sables d'Olonne
    Le bureau des victimes du TGI des Sables d'Olonne
  • Installation du Conseil national de l'aide aux victimes : discours de Michel Mercier, garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés
    Installation du Conseil national de l'aide aux victimes : discours de Michel Mercier, garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés

 Radio en ligne

Justice, les missions - Le réseau de l'accès au droit

Justice, les missions - L'aide aux victimes

Le bureau d'aide aux victimes, un «service public des victimes» à part entière

Interview de Marie-France Hirigoyen, psychiatre et victimologue - Les violences psychologiques

Interview de Hugues Courtial, magistrat - le délit de violences psychologiques

Les points d'accès au droit, des dispositifs anonymes et gratuits

Interview de Roland Coutanceau, psychiatre

Interview de Sylvie Moisson, Procureur de la République près le tribunal de grande instance de Bobigny

 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques |