Ministère de la Justice
 
 

20 novembre 2012

Trajectoires judiciaires des mineurs et désistance

Infostat Justice 119 - Novembre 2012

La notion de désistance désigne le fait qu’après une condamnation, ou tout type de rencontre du délinquant avec la justice, celui-ci ne retourne pas devant la justice. On estime ici que globalement ce taux s’établit à 65 % dans le temps de la minorité pour les mineurs ayant eu affaire avec l’institution judiciaire une première fois.

Le taux de désistance varie suivant la nature du contentieux et au sein de chaque groupe d'infractions, selon le type de mesure prise à l'encontre du mineur, sans qu'il soit possible d'isoler l'efficacité de la mesure car le choix de la mesure dépend du profil du mineur. En matière de vol comme de violences c'est le placement qui obtient le score de désistance le plus élevé (autour de 80%). Dans le cas des affaires de destruction / dégradation, ce sont les mesures de milieu ouvert et notamment la réparation pour lesquelles on observe près de 80% de désistants.

 
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |