Ministère de la Justice
 
 

30 juin 2016

Plus de 4 millions de victimes dans les affaires pénales

traitées par la justice

On estime à un peu plus de 4 millions le nombre de victimes présentes dans les affaires traitées par les parquets en 2014. La plupart d’entre elles ont vu leur affaire arriver en justice après un dépôt de plainte auprès des services de police et de gendarmerie, voire auprès de la justice ; elles ne représentent pas l’ensemble des victimes d’actes de délinquance, telles que connues à travers les enquêtes de victimation, et ne leur sont donc pas directement comparables, que ce soit en effectif, ou par leurs caractéristiques et infractions subies.

Lire le documentLogo infostat_142

Pour trois victimes sur quatre, l'affaire a été classée sans suite, principalement faute d'élucidation. 540 000 victimes ont vu leur affaire poursuivie, 330 000 classée après une procédure alternative à la poursuite et un peu moins de 25 000 après composition pénale. Ainsi, plus d'une victime sur cinq a vu son affaire recevoir une suite pénale.

Les victimes d'atteintes aux biens le sont le plus souvent de vol simple (455 000 victimes), devant les vols aggravés (390 000 victimes), les destructions et dégradations (près de 260 000 victimes) et les escroqueries ou détournements (215 000 victimes). Concernant les victimes d'atteintes à la personne, la moitié se retrouve dans trois catégories d'infractions : les violences sans incapacité totale de travail (ITT) ou avec ITT inférieure à 8 jours (235 000 victimes), les menaces ou chantages (près de 90 000 victimes) et les violences par conjoint ou concubin (65 000 victimes). Les femmes représentent globalement la moitié des victimes d'atteintes à la personne mais 80 % de celles de violences sexuelles.

 
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |