Ministère de la Justice
 
 

08 janvier 2008

Les victimes face à la justice :

le sentiment de satisfaction sur la réponse judiciaire [Infostat Justice 98]

L’OBJECTIF de cette première enquête auprès des justiciables a été de permettre à des victimes d’infraction d’exprimer leur degré de satisfaction sur la façon dont la justice leur a été rendue aux différentes étapes de la procédure judiciaire. Il s’agit ici de dépasser la seule question des représentations que tout individu peut avoir sur la justice pour centrer la réflexion sur les personnes qui y ont réellement été confrontées en qualité de victimes d’un délit.

Globalement, une victime sur deux estime que justice lui a été rendue. Cependant la gravité de l'infraction est un facteur déterminant : lorsque l'atteinte est jugée peu grave, 61% des victimes estiment que justice leur a été rendue, elles ne sont plus que 46% en cas d'atteinte jugée grave et seulement 34 % quand le préjudice est considéré comme très grave.
La médiation est la procédure qui donne le plus satisfaction, avec 55 % de victimes déclarant que justice leur a été rendue, devant le jugement (50 % de victimes "satisfaites") et les autres mesures alternatives (45 %). En cas de jugement, la satisfaction des victimes est d'autant plus élevée que l'auteur aura été condamné.
Contrairement aux idées reçues, c'est sur la question de la rapidité que la satisfaction est la plus importante : quand elles estiment que "justice a été rendue", 70 % des victimes trouvent également qu'elle a été rapide, alors qu'elles ne sont plus que 35 % dans le cas contraire.

 
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |