Ministère de la Justice
 
 

25 mars 2011

Les Maisons de Justice et du Droit et leurs usagers

Globalement, près de la moitié des usagers qui se sont rendus dans une MJD de leur propre initiative estiment que l’on a « tout à fait » répondu à leurs attentes et un tiers, « plutôt » répondu à leurs attentes, ce qui représente 82 % d’opinions positives. Seulement 15 % sont plutôt insatisfaits ou pas du tout satisfaits et 3 % ne se prononcent pas. Ce sentiment de satisfaction est moins fort chez ceux qui se sont rendus à la MJD en tant que victimes (66%).

Les usagers plébiscitent l'accueil et les locaux mais sont un peu plus réservés sur la réponse donnée et les délais.

La raison principale pour se rendre dans une MJD est la recherche d'informations ou de conseils juridiques. Dans 85 % des cas, la visite débouche sur un entretien avec un intervenant de la MJD, le plus souvent un avocat.

Les usagers citent néanmoins des points à améliorer (82 % au moins un). Le plus fréquent concerne l'absence de différents intervenants (45 %), le plus souvent cité étant l'avocat (20 % des usagers). Le manque d'informations pratiques sur la MJD est cité par 36 % des usagers. Enfin 15 % jugent les consultations trop courtes et la documentation insatisfaisante.

 
 
  

 Radio en ligne

Durée des divorces : l'impact de la réforme de 2004

Officiers publics et ministériels : les chiffres clés

 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |