Ministère de la Justice
 
 

27 juin 2019

Les greffiers et directeurs des services de greffes,

des corps professionnels de la justice féminisés, jeunes et diplômés

Au 1er janvier 2018, on recense 12 809 greffiers et directeurs des services de greffe (DSG) en fonction en juridiction ou en détachement.
Avec 88 % de femmes, le corps des greffiers compte parmi les plus féminisés des principales professions intermédiaires des fonctionnaires des ministères. Cette féminisation est ancienne, présente pour toutes les générations de greffiers. C’est aussi un corps plutôt jeune, avec un âge moyen de 43 ans, près d’un tiers ayant moins de 35 ans.

Lire le document logo infostat 170

Un tiers des greffiers et DSG a commencé sa carrière dans les services de la direction des services judiciaires (DSJ) par un poste administratif, mais cette proportion diminue au fil du temps. Le concours externe de greffier, quoique de catégorie B, n’est accessible qu’aux titulaires d’un diplôme de niveau Bac+2. Près de huit admis aux concours entre 2008 et 2017 sur dix étaient titulaires d’un diplôme au moins égal à Bac+3.

Globalement, les greffiers passent en moyenne 4 ans et demi dans un poste avant d’en changer. L’accès au corps des DSJ en interne apparaît plutôt moindre aujourd’hui que dans les années 1980 : 7 % des greffiers arrivés entre 1990 et 2008 étaient DSG 10 ans après, contre 16 % de ceux arrivés avant 1990.

 

 
 
  
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |