Ministère de la Justice
 
 

22 octobre 2009

L'adoption simple et plénière en 2007 : des projets différents

Infostat Justice 106

En 2007, les tribunaux de grande instance ont prononcé l’adoption de 13 400 personnes. Parmi elles, 70% l’ont été en la forme simple et 30% en la forme plénière.

En adoption plénière, 9 adoptés sur 10 n'ont aucun lien préalable à l'adoption avec l'adoptant, et la procédure a été le plus souvent engagée à l'étranger, dans une démarche d'adoption internationale. En adoption simple, le constat est totalement inverse : l'existence d'un lien avec l'adoptant préexistant à l'adoption fonde 9 adoptions sur 10, la personne adoptée étant le plus souvent l'enfant du conjoint de l'adoptant.
Ainsi, l'adoption internationale domine dans l'adoption plénière alors que l'adoption simple s'inscrit massivement dans un cadre intrafamilial. Les différences radicales dans les structures de ces deux types d'adoption, induites à la fois par le cadre législatif et par des projets d'adoption différents, éclairent celles relevées sur les profils des adoptants et des adoptés, simples et pléniers.

 
 
  

 Radio en ligne

Durée des divorces : l'impact de la réforme de 2004

Officiers publics et ministériels : les chiffres clés

 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |