Ministère de la Justice
 
 

01 mai 2003

Infostat n°65

Les acquisitions de la nationalité française en 2001

La nationalité française s’acquiert selon trois procédures principales : par décret de naturalisation ou de réintégration pour la moitié d’entre elles, à raison de la naissance et de la résidence en France pour 29 % et par déclaration essentiellement à raison du mariage pour 20 %.

En 2001, 127 548 personnes ont acquis la nationalité française, soit 15 % de moins qu’en 2000. Cette baisse, observée sur chacun des modes d’acquisition, traduit un fléchissement dans l’activité du service chargé d’enregistrer les acquisitions par décret et par mariage et un certain tarissement de la population éligibleà l’acquisition à raison de la naissance et de la résidence.

Les nouveaux Français sont pour près de 62 % d’origine africaine, pour 18 % d’origine asiatique et pour seulement 15 % d’origine européenne. Ces origines diffèrent notablement en fonction du mode d’acquisition de la nationalité française : plus d’Africains chez les acquérants par décret (66 %), plus d’Européens chez les jeunes acquérants par déclaration anticipée (25 %). Ces différences s’expliquent par la nature et l’ancienneté des vagues successives d’immigration en France.

Tous modes d’acquisition confondus, l’âge moyen des acquérants est de 25 ans. Plus de la moitié des nouveaux français a moins de 21 ans, l’âge le plus représenté étant 16 ans.

 

lire l'intégralité de l'étude (format pdf)

 
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |