Ministère de la Justice
 
 

21 juin 2012

Passer son bac en prison

"Interview d'un enseignant à la maison d'arrêt de Lyon-Corbas"

3 questions à Denis Jean, responsable local d’enseignement, enseignant spécialisé, à la maison d’arrêt de Lyon-Corbas

crédit photo MA Lyon Corbas

Chaque année des personnes détenues passent les épreuves du baccalauréat en détention. En 2011 en France métropolitaine, 42 personnes détenues avaient décroché leur examen.
9 unités pédagogiques régionales en France (UPR), nées d’un partenariat entre le ministère de la justice et l’éducation nationale en 1995, sont chargées de coordonner l’enseignement en région.
C’est ensuite au responsable local d’enseignement, détaché du ministère de l’éducation nationale (168 RLE en France) d’organiser les cours en détention. La maison d’arrêt de Lyon Corbas compte 12 enseignants.

 

Combien d’élèves préparent les épreuves du baccalauréat cette année et dans quelle filière ?

credit photo DRPour l’année 2012, 3 candidats vont passer le baccalauréat à la maison d’arrêt de Lyon-Corbas. Sur ces 3 candidats tous majeurs, 2 passent un baccalauréat technologique (STG) et 1 passe un baccalauréat général (ES).

L’année passée 4 candidats sur 5 ont été admis au baccalauréat.

Hormis le baccalauréat, beaucoup de personnes détenues passent le certificat de formation générale (26 reçues en 2011 sur 46 inscrites) ou le diplôme initial de langue française (DILF) (30 reçues en 2011 sur 40 inscrites).

 

Comment s’est déroulée la préparation des épreuves durant l’année et quel a été votre rôle ?

Sur les 3 candidats, 2 ont pu préparer cet examen en assistant aux "cours du secondaire". Ces cours rassemblent une dizaine de personnes majeures dont les niveaux scolaires vont de la 3e à la terminale. Certains de ces élèves préparent des examens allant du CAP au baccalauréat.

7 professeurs du secondaire (collège, lycée) viennent donner des cours de 2 à 3 heures par semaine. Ainsi, un élève inscrit peut avoir 14 heures de cours par semaine (maths, français, histoire/géographie, anglais, espagnol et  comptabilité). En complément, les candidats au baccalauréat ont pu bénéficier de cours de soutien individuels avec des associations de bénévoles comme le Genépi ou Auxilia.

Pour le 3e candidat, incarcéré en cours d'année scolaire, il a pu suivre des cours avec le CNED (centre national d'enseignement à distance) et Auxilia.

Dans le cadre du baccalauréat, le rôle du RLE se limite à la mise en place des cours, à veiller à leur bon déroulement et à organiser cet examen avec exactement les mêmes procédures qu'à l'extérieur.

 

Dans quel état d’esprit se sont déroulées les épreuves ?

Les épreuves du baccalauréat se déroulent comme à l’extérieur, les élèves étant moins nombreux à surveiller.  Ils sont motivés et, pour certains, il s'agit de leur premier examen. Tous les candidats envisagent par la suite des études supérieures.
Résultats le 6 juillet avec éventuellement un rattrapage à partir du 9 juillet  pour ceux qui auront à passer les épreuves de rattrapage.

Au cours de l’année scolaire 2010-2011, 544 personnes ont été scolarisées à la maison d’arrêt de Lyon-Corbas dont 438 plus de 3 semaines. Sur ces 438 personnes, 114 ont réussi un examen (Bac, DILF, CAP, CFG, CAP, DELF, B2i).

 

En France certains des étudiants détenus choisissent de poursuivre leurs études au-delà du baccalauréat : au 1er janvier 2012, 63 personnes détenues ont été reçues à un diplôme universitaire ou plus.

 
 
  

 Vidéos

  • Le défilé du 14 juillet 2014 des personnels de l'administration pénitentiaire
    Le défilé du 14 juillet 2014 des personnels de l'administration pénitentiaire
  • Visite de la maison d'arrêt Le Mans - Les Croisettes
    Visite de la maison d'arrêt Le Mans - Les Croisettes
  • L'ÉNAP défile le 14 juillet à Agen
    L'ÉNAP défile le 14 juillet à Agen
  • Témoignage d'un tigiste
    Témoignage d'un tigiste
  • L'Orchestre National de Lille à la maison d'arrêt de Sequedin
    L'Orchestre National de Lille à la maison d'arrêt de Sequedin
  • Bracelet électronique, une alternative à l'incarcération
    Bracelet électronique,  une alternative à l'incarcération
  • Le SPIP de Paris, un acteur de la réinsertion
    Le SPIP de Paris, un acteur de la réinsertion
  • Travail et formation professionnelle en détention
    Travail et formation professionnelle en détention
  • Le PSEM : une autre façon d'accomplir une peine privative de liberté
    Le PSEM : une autre façon d'accomplir une peine privative de liberté
  • Stage de citoyenneté : récit filmé d'une expérience collective
    Stage de citoyenneté : récit filmé d'une expérience collective
  • SEP RIEP 2° version
    SEP RIEP 2° version
  • Tour de France cycliste pénitentiaire : ils l'ont fait !
    Tour de France cycliste pénitentiaire : ils l'ont fait !
  • Le BEX, un poste avancé de l'exécution des peines
    Le BEX, un poste avancé de l'exécution des peines
  • Jean-Olivier Viout, président du comité d'orientation restreint sur le parcours de mobilisation
    Jean-Olivier Viout, président du comité d'orientation restreint sur le parcours de mobilisation
  • SEP Salon des maires
    SEP Salon des maires
  • École nationale d'administration pénitentiaire : des métiers à découvrir
    École nationale d'administration pénitentiaire : des métiers à découvrir
  • Tour de France cycliste pénitentiaire : étape Muret-Agen
    Tour de France cycliste pénitentiaire : étape Muret-Agen
  • Tour de france cycliste pénitentiaire : étape Privas - Le Pontet
    Tour de france cycliste pénitentiaire : étape Privas - Le Pontet
  • Le départ du Tour de France cycliste pénitentiaire
    Le départ du Tour de France cycliste pénitentiaire
  • Ensemble, c'est le Tour - Tour de France cycliste pénitentiaire
    Ensemble, c'est le Tour - Tour de France cycliste pénitentiaire
  • La réinsertion par le travail : le point de vue des détenus
    La réinsertion par le travail : le point de vue des détenus
  • Interview de Jean-Olivier Viout, président du comité d'orientation restreint sur les droit des détenus
    Interview de Jean-Olivier Viout, président du comité d'orientation restreint sur les droit des détenus
  • Point presse d'André Ride, Inspecteur Général des Services Judiciaires
    Point presse d'André Ride, Inspecteur Général des Services Judiciaires
  • Le travail d'intérêt général, une sanction utile au condamné et à la société
    Le travail d'intérêt général, une sanction utile au condamné et à la société
  • L'entraînement pour le Tour de france cycliste pénitentiaire
    L'entraînement pour le Tour de france cycliste pénitentiaire
  • Interview de Jean-Olivier Viout, président du comité d'orientation restreint sur l'amménagement des peines
    Interview de Jean-Olivier Viout, président du comité d'orientation restreint sur l'amménagement des peines
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques |