Ministère de la Justice
 
 

09 avril 2013

Les stages de citoyenneté

Une alternative à l’incarcération

Instaurés par la loi du 9 mars 2004, les stages de citoyenneté sont une alternative à l’emprisonnement. Au 1er janvier 2013, 858 personnes suivies par les services pénitentiaires d’insertion et de probation (SPIP) en milieu ouvert accomplissent un stage de citoyenneté. Parmi elles, 55 sont suivies par la direction interrégionale des services pénitentiaires (DISP) de Paris

 

Patrick Madigou,  directeur du service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP) de Paris revient sur l’organisation de stages de citoyenneté et leurs bénéfices.

 

1- Qui est concerné par les stages de citoyenneté au SPIP de Paris ?

 

« Au SPIP de Paris, un stage de citoyenneté (dénommé Dialogue –Citoyen) est organisépour les condamnés de moins de 25 ans. Développé depuis 2004 en collaboration avec la mairie de Paris, ils concernent généralement les jeunes de 18 à 22 ans condamnés pour des incivilités, dégradations, rebellions, outrages, violences sur personnes dans le cadre de l’exécution des peines de travail d’intérêt général (TIG).

Crédit photo DAPCes stages, au nombre de 3 dans l’année, durent  5 journées et se déroulent de manière systématique dans une mairie d’arrondissement.

Depuis 2008, il existe un autre type de stage de citoyenneté mis en place pour les condamnés de plus de 25 ans.

Dans cette action, les personnes condamnées à un TIG, à un sursis avec mise à l’épreuve ou qui doivent effectuer un stage de citoyenneté dans le cadre d’alternative aux poursuites, assistent à un stage de citoyenneté de 7 jours (5 jours sur la citoyenneté et 2 jours d’interventions assurées par la protection civile de Paris  dans le cadre de la formation «prévention et secours civiques niveau 1»).

Quatre sessions sont organisées par année se déroulent dans différents endroits à Paris  (mairies, musée,  etc.)

C’est l’association ABC insertion qui animent ces stages de citoyenneté en partenariat avec le SPIP  de Paris »

En savoir plus sur le TIG  

 

2- Comment se déroulent ces stages de citoyenneté ?

 

« Ces stages proposent aux participants des rencontres successives avec  différents représentants institutionnels (des élus de la République, des représentants de la préfecture, de la Police et de la Justice), diverses associations (aide aux victimes et accès au droit)  et sont organisés, plus précisément, autour de 4 objectifs :

  • clarifier les notions et les principes fondamentaux liés à l’histoire, l’organisation et le fonctionnement des institutions françaises ;

  • susciter une réflexion individuelle et des échanges autour de problématiques sur la loi dans la vie quotidienne, le civisme, l’acceptation des différences et les valeurs communes partagées dans la République française;

  • travailler sur des idées reçues  à l’origine souvent de phénomènes d’incompréhension et de discriminations (par exemple sur l’image de la femme) ;

  • favoriser l’émergence d’un engagement citoyen (informations civiques sur les différentes élections, rôle des institutions).

 Des visites sont également prévues dans les institutions républicaines (Hôtel de ville, Assemblée nationale, musée du Louvre) ».

 

 

3- Quels sont les impacts de ces stages sur les personnes condamnées ?

 

« Les objectifs de ces actions doivent permettre aux participants de réfléchir aux Crédit photo DAPconséquences de leur comportement ou de leurs actes délictueux, de les sensibiliser aux risques encourus sur le plan civil et pénal, de les responsabiliser dans leur rôle de citoyen, et de leur faire prendre conscience de leurs droits  mais également des obligations qu’implique la vie en société.

Je pense que ces actions menées, avec l’aide des  institutions partenaires mais aussi avec la société civile, permettent aux participants de réfléchir et de se repositionner dans leur rôle de citoyen autour de leurs droits et devoirs ».

 

Lire les articles de la rubrique "prison et réinsertion"  

 
 
  

 Vidéos

  • Défilé du 14 juillet : accueil des personnels pénitentiaires à la Chancellerie
    Défilé du 14 juillet : accueil des personnels pénitentiaires à la Chancellerie
  • Prestation de serment des surveillants pénitentaires stagiaires
    Prestation de serment des surveillants pénitentaires stagiaires
  • Bilan des recherches foncières pour le plan encellulement individuel
    Bilan des recherches foncières pour le plan encellulement individuel
  • Défilé du 14 juillet : accueil des personnels pénitentiaires à la Chancellerie
    Défilé du 14 juillet : accueil des personnels pénitentiaires à la Chancellerie
  • Défilé du 14 juillet 2016, première participation de l'administration pénitentiaire
    Défilé du 14 juillet 2016, première participation de l'administration pénitentiaire
  • Témoignage d'Oksana Bakaeva Zhuk, élève lieutenant pénitentiaire qui défilera le 14 juillet
    Témoignage d'Oksana Bakaeva Zhuk, élève lieutenant pénitentiaire qui défilera le 14 juillet
  • Jean-Jacques Urvoas assiste à la répétition du défilé du 14 juillet à Satory
    Jean-Jacques Urvoas assiste à la répétition du défilé du 14 juillet à Satory
  • Personnels pénitentaires : Répétition du défilé du 14 juillet à Satory
    Personnels pénitentaires : Répétition du défilé du 14 juillet à Satory
  • Le défilé du 14 juillet 2014 des personnels de l'administration pénitentiaire
    Le défilé du 14 juillet 2014 des personnels de l'administration pénitentiaire
  • Visite de la maison d'arrêt Le Mans - Les Croisettes
    Visite de la maison d'arrêt Le Mans - Les Croisettes
  • L'ÉNAP défile le 14 juillet à Agen
    L'ÉNAP défile le 14 juillet à Agen
  • Témoignage d'un tigiste
    Témoignage d'un tigiste
  • L'Orchestre National de Lille à la maison d'arrêt de Sequedin
    L'Orchestre National de Lille à la maison d'arrêt de Sequedin
  • Bracelet électronique, une alternative à l'incarcération
    Bracelet électronique,  une alternative à l'incarcération
  • Le SPIP de Paris, un acteur de la réinsertion
    Le SPIP de Paris, un acteur de la réinsertion
  • Travail et formation professionnelle en détention
    Travail et formation professionnelle en détention
  • Le PSEM : une autre façon d'accomplir une peine privative de liberté
    Le PSEM : une autre façon d'accomplir une peine privative de liberté
  • Stage de citoyenneté : récit filmé d'une expérience collective
    Stage de citoyenneté : récit filmé d'une expérience collective
  • SEP RIEP 2° version
    SEP RIEP 2° version
  • Tour de France cycliste pénitentiaire : ils l'ont fait !
    Tour de France cycliste pénitentiaire : ils l'ont fait !
  • Le BEX, un poste avancé de l'exécution des peines
    Le BEX, un poste avancé de l'exécution des peines
  • Jean-Olivier Viout, président du comité d'orientation restreint sur le parcours de mobilisation
    Jean-Olivier Viout, président du comité d'orientation restreint sur le parcours de mobilisation
  • SEP Salon des maires
    SEP Salon des maires
  • École nationale d'administration pénitentiaire : des métiers à découvrir
    École nationale d'administration pénitentiaire : des métiers à découvrir
  • Tour de France cycliste pénitentiaire : étape Muret-Agen
    Tour de France cycliste pénitentiaire : étape Muret-Agen
  • Tour de france cycliste pénitentiaire : étape Privas - Le Pontet
    Tour de france cycliste pénitentiaire : étape Privas - Le Pontet
  • Le départ du Tour de France cycliste pénitentiaire
    Le départ du Tour de France cycliste pénitentiaire
  • Ensemble, c'est le Tour - Tour de France cycliste pénitentiaire
    Ensemble, c'est le Tour - Tour de France cycliste pénitentiaire
  • La réinsertion par le travail : le point de vue des détenus
    La réinsertion par le travail : le point de vue des détenus
  • Interview de Jean-Olivier Viout, président du comité d'orientation restreint sur les droit des détenus
    Interview de Jean-Olivier Viout, président du comité d'orientation restreint sur les droit des détenus
  • Point presse d'André Ride, Inspecteur Général des Services Judiciaires
    Point presse d'André Ride, Inspecteur Général des Services Judiciaires
  • Le travail d'intérêt général, une sanction utile au condamné et à la société
    Le travail d'intérêt général, une sanction utile au condamné et à la société
  • L'entraînement pour le Tour de france cycliste pénitentiaire
    L'entraînement pour le Tour de france cycliste pénitentiaire
  • Interview de Jean-Olivier Viout, président du comité d'orientation restreint sur l'amménagement des peines
    Interview de Jean-Olivier Viout, président du comité d'orientation restreint sur l'amménagement des peines
  • Le droit se livre : la représentation de la famille au cinéma

 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |