Ministère de la Justice
 

 

13 février 2009

Visiteur de prison

Quel est le rôle du visiteur de prison ?

La réglementation applicable aux visiteurs de prison

La démarche à suivre pour être visiteur de prison

Adresses utiles

 
Quel est le rôle du visiteur de prison ?

Il intervient auprès des détenus, tant individuellement que collectivement.
Il est nécessaire d’accompagner les détenus pendant leur incarcération pour favoriser leur retour à la vie libre et prévenir la récidive.

Le visiteur apporte ainsi aux détenus signalés par le service pénitentiaire d’insertion et de probation (S.P.I.P.) de l’établissement quels qu’ils soient (hommes ou femmes, majeurs ou mineurs…) et quelle que soit leur situation pénale une aide et un soutien, une écoute, des connaissances contribuant ainsi à atténuer les effets de l’incarcération.
 Il dispose de deux moyens de communication.

Les visites

Elles sont souvent le seul lien qu’un détenu, privé de relations familiales, peut avoir avec l’extérieur. Elles constituent donc un soutien moral irremplaçable. Elles doivent être régulières pour que l’action soit efficace. L’entretien se déroule sans surveillance dans une pièce réservée à cet effet.
 Les jours et horaires des visites sont fixés par le chef d’établissement, en fonction des nécessités de service et notamment de l’emploi du temps des détenus (occupés à travailler, à se former professionnellement, à accéder à des soins…) et des disponibilités du visiteur.

La correspondance

Il peut échanger avec les détenus, même en langue étrangère, aussi souvent qu’il le souhaite mais sous pli ouvert. Le directeur de l’établissement surveille ainsi ces correspondances. Toutefois, il est des cas où le juge d’instruction est en droit de prononcer une interdiction de communiquer.

Son action doit s’intégrer au travail du service pénitentaire d’insertion et de probation de l'établissement, chargé de coordonner les interventions des visiteurs de prison et personnes extérieures.

Une réunion trimestrielle tenue à l’initiative du service pénitentiaire d’insertion et de probation lui permet d’exposer, de confronter et d’analyser ses méthodes et objectifs.

Retour haut de page

La réglementation applicable aux visiteurs de prison

Un règlement intérieur, qui régit la vie dans chaque prison, est communiqué au visiteur dès son entrée en fonction. Le visiteur doit respecter ce règlement.
Entrées et sorties dans les établissements sont strictement contrôlées. Il lui faut se prêter de bonne grâce aux différents contrôles d’identité, de ses heures d’arrivée et de départ.  

Fiche du visiteur

Il doit obligatoirement tenir une fiche individuelle établie à son nom sur laquelle est inscrit le nom des détenus rencontrés.

Devoir de réserve

La plus grande discrétion s’impose à lui en ce qui concerne le détenu et notamment les faits qui sont à l’origine de son arrestation ou la procédure pénale dont il fait l’objet.

Protection sociale

Il bénéficie d’une couverture sociale lors de ses déplacements à la prison ainsi qu’à l’intérieur de l’établissement.

Retour haut de page

La démarche à suivre pour être visiteur de prison

Pour devenir visiteur de prison, vous devez remplir certaines conditions, accomplir diverses formalités et obtenir un agrément.

Les conditions

Ne pas avoir de condamnation figurant au bulletin n° 2 du casier judiciaire.

 

Les formalités

Vous devez adresser votre demande au directeur du service pénitentiaire (voir coordonnées) en précisant l’établissement où vous souhaitez intervenir et en indiquant : vos nom, prénom, date et lieu de naissance, votre nationalité, votre situation de famille, votre profession, votre adresse.
L’examen de votre demande comporte un entretien avec le service pénitentiaire d’insertion et de probation.
Cet entretien a pour objet de vous permettre de comprendre le rôle des visiteurs de prison et d’apprécier votre aptitude à le remplir (sont pris en compte : le sens des relations humaines, l’équilibre psychologique, la disponibilité).

L’obtention de l’agrément

L’agrément est accordé par le directeur interrégional des services pénitentiaires au vu du rapport établi par le S.P.I.P. et de l'avis du Préfet de votre département après une enquête de moralité.
Il vous remettra une carte de visiteur de prison qui vous donnera accès à l’établissement indiqué pour une période de 2 ans renouvelable sur votre demande.

 

Le retrait - la démission

Le directeur interrégional peut vous retirer l’agrément soit d’office, soit à la demande des autorités judiciaires :

  • si vous commettez une faute caractérisée ;
  • si vous manquez de régularité dans les visites ;
  • ou si vous cessez toute activité pendant 6 mois sans motif valable.

En cas d’urgence et pour des motifs graves, le chef d’établissement est habilité à suspendre votre agrément. Le directeur interrégional en est informé dans les meilleurs délais afin de prendre la décision qui convient.

Vous pouvez  démissionner à tout moment si vous le souhaitez.

Retout haut de page

Adresses utiles

Vous pouvez faire partie d’une association.
L’association Nationale des Visiteurs de Prison (ANVP), reconnue d’utilité publique, a pour but de fédérer les visiteurs de prison.

L’ ASSOCIATION NATIONALE DES VISITEURS DE PRISON (ANVP)
1, bis rue de Paradis
75010 Paris
Tél : 01 55 33 51 25
Fax : 01 55 33 15 33

 

 
 
 
  
 

 Vidéos associées

  • Visite de la maison d'arrêt Le Mans - Les Croisettes
    Visite de la maison d'arrêt Le Mans - Les Croisettes
  • L'ÉNAP défile le 14 juillet à Agen
    L'ÉNAP défile le 14 juillet à Agen
  • Témoignage d'un tigiste
    Témoignage d'un tigiste
  • L'Orchestre National de Lille à la maison d'arrêt de Sequedin
    L'Orchestre National de Lille à la maison d'arrêt de Sequedin
  • Bracelet électronique, une alternative à l'incarcération
    Bracelet électronique,  une alternative à l'incarcération
  • Le SPIP de Paris, un acteur de la réinsertion
    Le SPIP de Paris, un acteur de la réinsertion
  • Travail et formation professionnelle en détention
    Travail et formation professionnelle en détention
  • Le PSEM : une autre façon d'accomplir une peine privative de liberté
    Le PSEM : une autre façon d'accomplir une peine privative de liberté
  • Stage de citoyenneté : récit filmé d'une expérience collective
    Stage de citoyenneté : récit filmé d'une expérience collective
  • SEP RIEP 2° version
    SEP RIEP 2° version
  • Tour de France cycliste pénitentiaire : ils l'ont fait !
    Tour de France cycliste pénitentiaire : ils l'ont fait !
  • Le BEX, un poste avancé de l'exécution des peines
    Le BEX, un poste avancé de l'exécution des peines
  • Jean-Olivier Viout, président du comité d'orientation restreint sur le parcours de mobilisation
    Jean-Olivier Viout, président du comité d'orientation restreint sur le parcours de mobilisation
  • SEP Salon des maires
    SEP Salon des maires
  • École nationale d'administration pénitentiaire : des métiers à découvrir
    École nationale d'administration pénitentiaire : des métiers à découvrir
  • Tour de France cycliste pénitentiaire : étape Muret-Agen
    Tour de France cycliste pénitentiaire : étape Muret-Agen
  • Tour de france cycliste pénitentiaire : étape Privas - Le Pontet
    Tour de france cycliste pénitentiaire : étape Privas - Le Pontet
  • Le départ du Tour de France cycliste pénitentiaire
    Le départ du Tour de France cycliste pénitentiaire
  • Ensemble, c'est le Tour - Tour de France cycliste pénitentiaire
    Ensemble, c'est le Tour - Tour de France cycliste pénitentiaire
  • La réinsertion par le travail : le point de vue des détenus
    La réinsertion par le travail : le point de vue des détenus
  • Interview de Jean-Olivier Viout, président du comité d'orientation restreint sur les droit des détenus
    Interview de Jean-Olivier Viout, président du comité d'orientation restreint sur les droit des détenus
  • Point presse d'André Ride, Inspecteur Général des Services Judiciaires
    Point presse d'André Ride, Inspecteur Général des Services Judiciaires
  • Le travail d'intérêt général, une sanction utile au condamné et à la société
    Le travail d'intérêt général, une sanction utile au condamné et à la société
  • L'entraînement pour le Tour de france cycliste pénitentiaire
    L'entraînement pour le Tour de france cycliste pénitentiaire
  • Interview de Jean-Olivier Viout, président du comité d'orientation restreint sur l'amménagement des peines
    Interview de Jean-Olivier Viout, président du comité d'orientation restreint sur l'amménagement des peines
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques |