Ministère de la Justice
 
 

29 novembre 2018

Projection du film-témoignage « Moi Nojoom, 10 ans, divorcée »

Le 26 novembre 2018, à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, Nicole Belloubet, garde des Sceaux, ministre de la Justice, s'est rendue au cinéma Le Louxor à Paris (18e) pour assister à la projection du film « Moi Nojoom, 10 ans, divorcée » de Khadija Al Salami. Organisée par le ministère de la Justice, le Conseil national des barreaux et l’Union internationale des avocats, la projection a été suivie d'une table ronde sur les mariages forcés et l'excision.

« Je veux divorcer ! » s'exclame Nojoom, 10 ans, face à un juge interloqué.

Inspiré d’une histoire vraie, « Moi Nojoom, 10 ans, divorcée » dénonce le mariage précoce et forcé en retraçant l’histoire d’une jeune yéménite, Nojoom, mariée de force à un homme de 20 ans son aîné. Ce film interpelle et sidère. Il est un véritable plaidoyer pour toutes les filles qu’on a voulu rendre femme trop tôt.

« Dire oui alors que notre être entier dit non. Ne pouvoir dire non lorsque le soir il s'approchera d'elle afin de consommer ce mariage. Ne jamais pouvoir lui dire non car il a toujours raison paraît-il. Ne jamais pouvoir dire non, sans risque de coups ou de maltraitance. Voilà le calvaire que subissent les femmes mariées de force.(...) Penser que cette violence épargne notre société serait une erreur. » a déclaré Nicole Belloubet.  

Dans de nombreux pays, il n'y a pas d'âge légal pour se marier. On dénombre près de 700 millions de femmes dans le monde mariées de force. Parmi elles, une sur trois a moins de 15 ans.

Il y a des combats qui soudent la communauté des juristes. Le droit doit libérer, protéger et sanctionner pour lutter contre les violences faites aux femmes.

Normativement beaucoup de choses ont déjà été faites : la loi du 4 août 2014 qui renforce l’ordonnance de protection afin de protéger la femme victime de violences et d'évincer son conjoint hors du domicile conjugal, la loi du  5 août 2013 qui réprime les manœuvres visant à conduire des jeunes filles à l’étranger pour les forcer à y conclure des mariages forcés, la  loi du 3 août 2018 renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes etc...

Néanmoins le ministère de la Justice reste pleinement mobilisé afin de dire définitivement NON au OUI forcé.

 

©photos: B. de DIESBACH/DICOM/MJ

 
 
  

 Vidéos

  • Les coulisses de l'Alerte enlèvement
    Les coulisses de l'Alerte enlèvement
  • Nicole Belloubet en déplacement dans le Pas-de-Calais
    Nicole Belloubet en déplacement dans le Pas-de-Calais
  • Défilé du 14 juillet : accueil des personnels pénitentiaires à la Chancellerie
    Défilé du 14 juillet : accueil des personnels pénitentiaires à la Chancellerie
  • L'habilitation familiale, nouveau dispositif de protection des majeurs vulnérables
    L'habilitation familiale, nouveau dispositif de protection des majeurs vulnérables
  • Les espaces de rencontres parents-enfants
    Les espaces de rencontres parents-enfants
  • Signature de la charte nationale de l'accès au droit
    Signature de la charte nationale de l'accès au droit
  • Prestation de serment des auditeurs de justice de la promotion 2017
    Prestation de serment des auditeurs de justice de la promotion 2017
  • "30 ans de législation anti-terroriste"
    "30 ans de législation anti-terroriste"
  • La réforme des droits des contrats / Animation
    La réforme des droits des contrats / Animation
  • Défilé du 14 juillet : accueil des personnels pénitentiaires à la Chancellerie
    Défilé du 14 juillet : accueil des personnels pénitentiaires à la Chancellerie
  • Jean-Jacques Urvoas assiste à la répétition du défilé du 14 juillet à Satory
    Jean-Jacques Urvoas assiste à la répétition du défilé du 14 juillet à Satory
  • Témoignage d'Oksana Bakaeva Zhuk, élève lieutenant pénitentiaire qui défilera le 14 juillet
    Témoignage d'Oksana Bakaeva Zhuk, élève lieutenant pénitentiaire qui défilera le 14 juillet
  • Personnels pénitentaires : Répétition du défilé du 14 juillet à Satory
    Personnels pénitentaires : Répétition du défilé du 14 juillet à Satory
  • Le ministère de la Justice
    Le ministère de la Justice
  • Dispositif Alerte Enlèvement
    Dispositif Alerte Enlèvement
  • Au coeur de la justice pénale des mineurs : les établissements pénitentiaires pour mineurs
    Au coeur de la justice pénale des mineurs  : les établissements pénitentiaires pour mineurs
  • Restauration de la salle des assises de la cour d'appel d'Amiens
    Restauration de la salle des assises de la cour d'appel d'Amiens
  • Le Conseil d?État au Palais Royal
    Le Conseil d?État au Palais Royal
  • Le palais de justice de Toulouse
    Le palais de justice de Toulouse
  • L'organisation de la justice
    L'organisation de la justice
  • La Cour de cassation
    La Cour de cassation
  • Le droit d'en parler : un nouveau cas de responsabilité sans faute de l'Etat
    Le droit d'en parler : un nouveau cas de responsabilité sans faute de l'Etat
  • Le tribunal correctionnel
    Le tribunal correctionnel
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |