Ministère de la Justice
 
 

14 juillet 2016

Défilé de la fête nationale #14juillet

Première participation des personnels pénitentiaires

Sur proposition de Jean-Jacques Urvoas, garde des Sceaux, ministre de la Justice, le Président de la République a décidé que les personnels de l’administration pénitentiaire participeraient pour la première fois de l’histoire au défilé sur les Champs-Elysées. Une marque de confiance et une source de fierté pour les personnels.

Répétition du défilé des élèves pénitentiaires à Agen © ENAP

 
 

Répétition du défilé des élèves pénitentiaires à Agen © ENAP« Comme marque ultime de confiance, j’ai proposé au Président de la République, après avoir obtenu l’avis favorable du Premier ministre, que pour la première fois, des personnels pénitentiaires, la 3eforce de sécurité que vous intégrez, défilent aux cotés des armées, de la police et de la gendarmerie nationale le 14 juillet prochain sur les Champs-Elysées » déclarait le garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, lors de sa visite à l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire (Enap) d’Agen le 27 avril 2016.

 

 

 

Une reconnaissance de la nation

Ainsi, le 14 juillet, sur les Champs-Elysées, ont défilé pour la première fois les personnels de l’administration pénitentiaire. L’unité composée de 47 membres était dirigée par Sophie Bleuet, directrice de l'Enap. Elle était constituée du drapeau et sa garde (3 élèves et 3 personnels de l'Enap), d’un rang de 4 élèves directeurs des services pénitentiaires (DSP) de la 45e promotion, de deux rangs de 6 élèves lieutenants de la 20ème promotion bis, et de trois rangs de 8 surveillants de la 190ème promotion. « C’est évidemment une reconnaissance éclatante de la considération que notre nation doit avoir pour vous. C’est aussi une invitation, pour chacun, à modifier l’idée que l’on peut encore se faire de votre métier » poursuivait le ministre de la Justice, lors de sa visite à l’Enap.

1er défilé de l'administration pénitentiaire

 

Qui défile également ?

La garde républicaine a ouvert les cérémonies avant le défilé aérien. La parade a débuté par les détachements interarmées australiens et néozélandais, suivis par les établissements de formation initiale et les services qui se distinguent par leur engagement dans les missions intérieures.

Ont ensuite défilé les écoles militaires, les écoles du ministère de l’Intérieur, ainsi que des unités des trois armées, du service de santé des armées, de la gendarmerie, de la police et des sapeurs-pompiers volontaires et professionnels. Le défilé des troupes à pied était traditionnellement clôturé par la Légion étrangère. Puis ont défilé les troupes montées, les troupes motorisées, et enfin, les hélicoptères.

Qui défile ?

 

Sous le signe de l’engagement

Cette année, le thème du défilé était l’Engagement : engagement de la jeunesse, mobilisation des armées dans un contexte de menace terroriste, engagement des forces de sécurité intérieure, de la douane et du personnel pénitentiaire, engagement des réservistes, du Service militaire volontaire… De plus, deux pays étaient invités à défiler cette année : l’Australie et la Nouvelle-Zélande dont les troupes ont notamment participé à la bataille de la Somme en 1916. Autre « invitée d’honneur » : la Marseillaise qui a été chantée par 460 enfants, 10 jeunes malentendants, accompagnés par 120 jeunes du service militaire volontaire et 10 du service civique.

 
 
  

 Vidéos

  • Défilé du 14 juillet : accueil des personnels pénitentiaires à la Chancellerie
    Défilé du 14 juillet : accueil des personnels pénitentiaires à la Chancellerie
  • Jean-Jacques Urvoas assiste à la répétition du défilé du 14 juillet à Satory
    Jean-Jacques Urvoas assiste à la répétition du défilé du 14 juillet à Satory
  • Témoignage d'Oksana Bakaeva Zhuk, élève lieutenant pénitentiaire qui défilera le 14 juillet
    Témoignage d'Oksana Bakaeva Zhuk, élève lieutenant pénitentiaire qui défilera le 14 juillet
  • Personnels pénitentaires : Répétition du défilé du 14 juillet à Satory
    Personnels pénitentaires : Répétition du défilé du 14 juillet à Satory
  • Le ministère de la Justice
    Le ministère de la Justice
  • Garde à vue, les nouvelles dispositions
    Garde à vue, les nouvelles dispositions
  • Dispositif Alerte Enlèvement
    Dispositif Alerte Enlèvement
  • Exercice européen d'Alerte Enlèvement
    Exercice européen d'Alerte Enlèvement
  • Message de sensibilisation au dispositif Alerte Enlevement
    Message de sensibilisation au dispositif Alerte Enlevement
  • Au coeur de la justice pénale des mineurs : les établissements pénitentiaires pour mineurs
    Au coeur de la justice pénale des mineurs  : les établissements pénitentiaires pour mineurs
  • Stage de citoyenneté : récit filmé d'une expérience collective
    Stage de citoyenneté : récit filmé d'une expérience collective
  • Restauration de la salle des assises de la cour d'appel d'Amiens
    Restauration de la salle des assises de la cour d'appel d'Amiens
  • Le Conseil d?État au Palais Royal
    Le Conseil d?État au Palais Royal
  • Le palais de justice de Toulouse
    Le palais de justice de Toulouse
  • La Justice se dote de son 1er « plan Administration exemplaire »
    La Justice se dote de son 1er « plan Administration exemplaire »
  • Point presse d'André Ride, Inspecteur Général des Services Judiciaires
    Point presse d'André Ride, Inspecteur Général des Services Judiciaires
  • L'organisation de la justice
    L'organisation de la justice
  • La révision générale des politiques publiques au ministère de la Justice et des Libertés
    La révision générale des politiques publiques au ministère de la Justice et des Libertés
  • La Cour de cassation
    La Cour de cassation
  • Service du Casier judiciaire national
    Service du Casier judiciaire national
  • Le droit d'en parler : un nouveau cas de responsabilité sans faute de l'Etat
    Le droit d'en parler : un nouveau cas de responsabilité sans faute de l'Etat
  • Le tribunal correctionnel
    Le tribunal correctionnel
  • Interview de Michel Boujenah à l'occasion de la journée des victimes
    Interview de Michel Boujenah à l'occasion de la journée des victimes
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques |