01 février 2021

Plan de relance justice: 206 chantiers de rénovation énergétique

Le 1er février 2021 est une date à marquer d’une pierre blanche. En déplacement à la maison centrale de Saint-Maur, Éric Dupond-Moretti, garde des Sceaux, ministre de la Justice, y a lancé une vague de travaux pour accélérer la transition écologique du ministère de la justice.

« Jamais le ministère de la Justice n’a engagé autant de travaux en même temps. C’est une chance pour les justiciables mais aussi pour l’ensemble de nos entreprises, partout sur le territoire qui vont les réaliser. »a déclaré Éric Dupond-Moretti.

Le lancement de la rénovation énergétique de la maison centrale de Saint-Maur est la première pierre des 206 chantiers prévus sur l’ensemble du territoire pour un montant de plus de 130 millions d’euros.

Les travaux débuteront fin 2021 et s’achèveront dans 2 ans. Ils consisteront à rénover entièrement l’isolation des toitures terrasses et les verrières, remplacer les menuiseries extérieures et réaliser l’isolation des façades par l’extérieur.

In fine, cette opération permettra de générer une réduction de 60% de la consommation d’énergie des bâtiments d’hébergement soit 120  000 euros d’économies et d’obtenir le label « BBC  » (bâtiment basse consommation ).

Bénéficiant de 6,7 millions d'euros d'investissements, la rénovation de cette maison centrale fait partie des 6 projets d’ampleur qui sont :

  • la restructuration de l’ex 36 quai des orfèvres au palais de justice de l’Ile de la Cité conjointement avec le ministère de l’intérieur (part justice  : 32,48  M€) ;

  • la rénovation thermique du tribunal judiciaire de Nanterre (29,30 M€) ;

  • la construction de la cité du ministère de la Justice à Saint-Martin qui regroupera des services de la direction des services judiciaires, de la direction de l’administration pénitentiaire et de la direction de la protection judiciaire de la jeunesse (12,17 M€), en parallèle et sur le même site que la future cité administrative ;

  • la rénovation de l’ex «  centre des jeunes détenus  » de Fleury-Mérogis (5  M€),

  • la restructuration de l’unité éducative d’hébergement collectif de Tourcoing  (2,75 M€).

« Bref, des investissements massifs pour l’avenir, gage à la fois d’économie future en matière de dépense énergétique mais également de réduction de l’empreinte carbone » a précisé le garde des Sceaux.

Tous ces travaux ont été décidés dans le cadre du plan de relance de l'Etat, «  France Relance  ». Grâce à ce dernier, le ministère de la Justice engage pleinement sa transition écologique afin de réduire l'empreinte énergétique de ses bâtiments tout en modernisant ses lieux de vie collectifs au bénéfice des agents et des usagers de justice.

Dès son arrivée, le garde des Sceaux a eu droit à une présentation de la maison centrale et des travaux liés au plan de relance qui vont être engagés.
Il a ensuite pris le temps de visiter les lieux : la détention, le bâtiment d’hébergement des personnes détenues, plus particulièrement des zones impactées dans les travaux du plan de relance et le dojo des personnels

« Un grand honneur et une fierté que d’annoncer ici à Saint-Maure le plan de relance justice » a signé le ministre sur le livre d'or de la maison centrale avant de partir.

 

En savoir plus

 

 

 
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Accessibilité : non conforme |