Ministère de la Justice
 
 

22 septembre 2017

La ministre en visite au futur tribunal de Paris

Jeudi 21 septembre 2017, Nicole Belloubet, garde des Sceaux, ministre de la Justice est allée dans le 17e arrondissement pour visiter le futur tribunal de Paris. Une visite en compagnie de plusieurs personnalités avant le grand déménagement.

Accueillie par les chefs de cour et les chefs de juridiction dans l'immense atrium, la ministre s'est rendue dans plusieurs de la future cité judiciaire. Elle a visité un cabinet d’instruction, la bibliothèque du personnel, des bureaux de greffiers et des chefs de juridiction, des salles d’audience.

Un tribunal moderne, accessible et … spectaculaire

« Ce chantier a été le plus important de France... C'est une expérience unique » déclare Bernard Plattner, architecte associé à l’agence Renzo Piano Building Workshop.

Le nouveau bâtiment se distingue par son originalité. Trois « blocs empilés » qui culminent à 160 mètres au-dessus des Batignolles. Entre verticalité et transparence, la conception architecturale des façades constitue l'une des singularités du projet, intégrant dans le même temps un ascenseur panoramique donnant sur la ville. Les chiffres de la conception sont spectaculaires : 62 000 m² de surface utile, 38 étages, 8 000 m² de terrasses, 400 arbres, 90 salles d’audience, 50 ascenseurs et monte-charge, 2 500 postes de travail…

Le tribunal a été « conçu selon des critères de très grande modernité par rapport au développement durable, à l’accessibilité. Cela aussi c’est emblématique de ce que doit être la justice, ouverte, très accueillante pour les justiciables » souligne Nicole Belloubet. Ce gratte-ciel, moderne et accessible, réunit les symboles de la justice du XXIe siècle.

Un déménagement attendu

« Pour mes services qui sont dispersés quai de la Corse, rue des italiens, et à la cité, le regroupement que permet le nouveau tribunal nous invite à revisiter nos modes de fonctionnement pour être plus efficace. C'est une révolution que j'attends depuis longtemps » relève François Molins, procureur de la République de Paris.

Le 16 avril 2018, date de la première audience, le tribunal de grande instance de Paris ne résidera plus sur l’île de la cité. L'appel de la modernité ainsi que la volonté de regrouper les juridictions ont eu raison de ce site emblématique. Seules la cour d'appel de Paris et la Cour de Cassation resteront sur l’île de la cité.

La mise en service du tribunal de Paris permettra de regrouper le TGI de Paris, le tribunal des affaires de sécurité sociale, ainsi que les 20 tribunaux d'instance fusionnés en une juridiction unique. L'organisation compacte et rationnelle du futur tribunal améliorera l'accueil du public et les conditions d’exercice de la justice.

Une nouvelle page de la justice parisienne s'ouvre au bord du périphérique.

© Caroline Montagné SG/DICOM

 
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |