Ministère de la Justice
 
 

25 août 2016

Déplacement de Jean-Jacques Urvoas à Nice

Le garde des Sceaux s’est rendu à Nice le 25 août 2016 dans le cadre du suivi de l’attentat du 14 juillet. En marge de ce déplacement, le ministre de la Justice a visité la maison d’arrêt de Nice.

La journée a débuté par une réunion de travail avec les magistrats, au Palais de Justice de Nice, consacrée à un retour d’expérience sur l’attentat de Nice. Il s’agissait là d’examiner les réponses apportées en vue de perfectionner les dispositifs de crise. A cette occasion, le garde des Sceaux a tenu à remercier « les personnels de Justice pour leur dévouement, leur engagement et le professionnalisme déployé au moment où la nation était frappée ». Cette réunion fait suite à la rencontre du 18 juillet du Président de la République et du garde des Sceaux avec les magistrats de la Direction des affaires criminelles et des grâces du ministère de la Justice puis à la visite de Jean-Jacques Urvoas le 19 juillet à la section antiterroriste du parquet de Paris.

Un besoin de soutien des victimes sur le long terme

Le ministre de la Justice a ensuite visité l'espace d'information et d'accompagnement des victimes de l’attentat du 14 juillet. On lui a présenté le travail des associations et il a pu échanger avec le personnel. Au siège de l’association Montjoye qui coordonne à Nice le dispositif d’accueil des victimes, chacun a admis que le besoin de soutien psychologique et juridique durera des mois voire des années.

En marge de ce déplacement, le garde des Sceaux a souhaité visiter la maison d’arrêt de Nice. Il a tenu à mesurer lui-même la situation de cet établissement.

Le ministre a visité les parloirs, puis le quartier femmes, où il a échangé avec des détenues qui lui ont exposé leurs difficultés liées à la surpopulation.

Il s'est ensuite rendu au quartier de préparation à la sortie, ouvert en janvier dernier : le personnel des services d’insertion et de probation a présenté ses actions, menées avec les personnes détenues en vue de leur réinsertion. A l’issue de sa visite, le garde des Sceaux s’est entretenu avec les organisations syndicales, puis a affirmé "qu'on ne peut pas tolérer une surpopulation de cette importance mettant en danger les détenus et le personnel ; la capacité de la maison d’arrêt nécessite un agrandissement".

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

 
 
  
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |