Ministère de la Justice
 
 

11 décembre 2015

Prix des droits de l’Homme : cinq associations récompensées

« Vous êtes les sentinelles, et vous agissez au plus près du terrain. »

Ce vendredi 11 décembre 2015, Christiane Taubira et Christine Lazerges, présidente de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH), ont remis, à l’occasion de sa 27ème édition, le prix « Liberté – Egalité – Fraternité » à des organisations internationales non gouvernementales.

Prix des droits de l’Homme : cinq associations récompensées - © MJ/DICOM/Caroline MontagnéCette année, 110 associations issues de 46 pays des 5 continents ont présenté un projet autour de deux thèmes : les dangers d’internet pour les droits de l’Homme d’une part et les dangers de l’internet pour l’environnement et les droits de l’Homme d’autre part. Cinq d’entre elles ont été récompensées par le prestigieux prix pour leurs actions de terrain et leurs projets portant sur la protection et la promotion effectives des droits de l’Homme. « Nous sommes préoccupés par le niveau de menace qui guette la France mais nous sommes aussi préoccupés par l’état du monde qui est en bouleversement » a souligné la garde des Sceaux, faisant le constat que la « responsabilité concernant l’état du monde rejoint, précisément, le combat quotidien contre les injustices et les inégalités ». 

Trois associations ont reçu le prix pour leurs projets autour des dangers d’internet pour les droits de l’Homme.

L’association pakistanaise « Organization for community development » renforce les capacités des usagers d’internet. L’association forme des jeunes et des femmes de la région du Pendjab aux dangers et risques d’internet pour qu’ils deviennent de véritables « blogueurs avertis ».

Au Mexique, l’Association nationale contre la traite humaine dans la société (ANTHUS) informe les jeunes hommes et femmes de 12 à 20 ans sur la traite et le recrutement cybernétique. L’objectif de ses actions est de permettre à ces jeunes de se protéger pour qu’ils ne deviennent par victimes des réseaux de traite.

L’association de République Démocratique du Congo nommée « Action pour la lutte contre l’ignorance du SIDA » cherche à protéger les jeunes internautes lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres contre les crimes homophobes, spécifiquement dans la province du Sud Kivu.

Deux associations ont reçu le prix pour leur projet autour de l’environnement et les droits de l’Homme.

L’association Environnement et développement du Tiers-Monde agit, en Colombie, pour permettre aux recycleurs  de s’organiser et de se professionnaliser en améliorant leur rendement, qu’ils soient homme ou femme, et de promouvoir leurs propres droits et dignité.

L’Observatoire congolais des droits de l’Homme promeut le respect des droits des communautés locales et autochtones affectées par les activités des entreprises, notamment en les responsabilisant et en menant des actions de prévention et de sensibilisation.

Après avoir récompensé les représentants de ces cinq associations, Christiane Taubira a conclu avec reconnaissance : « c’est une note d’espoir que nous donnent  ces militants qui transforment leurs convictions et leurs engagements en actions de terrain, au quotidien. Des actions qui changent des trajectoires de destinée personnelle. »

 
 
  
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |