Ministère de la Justice
 
 

19 novembre 2015

La Justice contre le terrorisme

Christiane Taubira se rend au Palais de Justice de Paris

Ce jeudi 19 novembre 2015, Christiane Taubira s’est rendue au Palais de Justice de Paris afin de rencontrer les chefs de cour et de juridiction, président et procureur de la République de Paris, Première présidente et procureure générale de Paris ainsi que des magistrats de la section antiterroriste du parquet.

.

La garde des Sceaux a dans un premier temps souhaité faire un bilan des besoins en moyens et en effectifs. La ministre a annoncé le recrutement immédiat de 11 magistrats supplémentaires au parquet de Paris, au parquet général de Paris, au siège et à la Cour d’appel de Paris. Par ailleurs, l’équipe autour des magistrats est renforcée par des fonctionnaires, des vacataires, des assistants de justice et un assistant spécialisé. Concernant les moyens d’équipement, les chefs de juridiction ont formulé des demandes (véhicules, tablettes, mais aussi gilets par balle et téléphones ultra-sécurisés) qui seront satisfaites rapidement. C’est le troisième renfort exceptionnel que la ministre de la Justice apporte cette année.

Nombre de procédures judiciaires en lien avec la Syrie et mises en examen

En 2013, 34 procédures étaient enregistrées avec 20 mises en examen.

En 2014, 110 procédures étaient enregistrées avec 131 mises en examen.

En 2015, jusqu’aujourd’hui, 188 procédures sont enregistrées avec 232 mises en examen

La garde des Sceaux a annoncé la mise en place immédiate de ces mesures tout en insistant sur l’impératif d’anticiper l’afflux massif devant les tribunaux auquel sera confronté la juridiction dans les mois à venir.

« Nous sommes confrontés à une entité identifiée qui contrôle les nouvelles technologies et qui recrute sur tous les continents du monde ». Christiane Taubira souligne la nécessité de neutraliser ces recrutements, ces endoctrinements, à travers la déradicalisation notamment dans les prisons. Le renseignement pénitentiaire est une priorité pour laquelle la ministre mobilise des moyens techniques tels que des brouilleurs et des moyens humains avec le recrutement d’officiers non-identifiés (40 cette année et 185 l’année prochaine) et d’agents (dont le nombre a plus que doublé ; +120%).

Christiane Taubira s’est entretenue avec les magistrats anti-terroristes dont elle a souligné « le travail remarquable » ; « c’est leur efficacité et leur rigueur qui permettent de leur faire avancer l’enquête aussi rapidement ».

...
 
 
  
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |