Ministère de la Justice
 
 

10 avril 2015

La jeunesse, une priorité dans l’action de Christiane Taubira

Ce jeudi 9 avril 2015, la ministre de la Justice s’est rendue à Nantes puis à Saint Nazaire ; une journée en quatre temps dédiée à la jeunesse de France et aux métiers d’encadrement.

La jeunesse, une priorité dans l’action de Christiane Taubira © MJ DICOM Caroline Montagné

 

Christiane Taubira visite le Service Social de Protection de l'Enfance de Nantes le 19 mars 2015 © MJ DICOM Caroline MontagnéIl ne pouvait pas en être autrement. Hier en déplacement à Nantes et Saint-Nazaire, la ministre de la Justice a souhaité débuter sa journée au Service Social de Protection de l’Enfance (SSPE) de Nantes où, le 19 mars dernier, un éducateur spécialisé a été assassiné dans l’exercice de ses fonctions. Bien que le SSPE ne soit pas sous l’autorité du ministère de la Justice, la garde des Sceaux a tenu à réunir les collègues de la victime afin qu’ils puissent échanger et partager leur douleur, leurs craintes. Ce sont donc plus de 30 éducateurs spécialisés, assistants sociaux, secrétaires, qui se sont levés pour rendre hommage à leur collègue face à Christiane Taubira et ont demandé, simplement, que cette épreuve ne soit jamais oubliée. La ministre de la Justice a insisté : « le drame que vous avez vécu, que la famille de la victime a vécu, n’est pas un fait divers. Et cette violence produit forcément des traumatismes ». Pour cela, et tant que cela sera nécessaire, la direction de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) et la direction interrégionale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (DIRPJJ) apporteront le soutien nécessaire au rétablissement de chacun des membres du SSPE, des psychologues seront présents au quotidien et une journée de réflexion sur le métier d’éducateur sera organisée. La garde des Sceaux a rendu hommage au métier d’éducateur, « un métier de courage et d’espoir », en exprimant sa « grande admiration pour le travail effectué » dans des conditions parfois insuffisantes. « Consciente de l’importance de donner des moyens à la PJJ, je me bats depuis deux ans et demi pour préserver ce budget ». Christiane Taubira a assuré faire, conjointement avec le conseil départemental « déjà très dynamique et présent », le nécessaire pour que le SSPE puisse au mieux se reconstruire.

A savoir

La formation des magistrats à l’ENM dure 31 mois. Ainsi, les effets du plan de recrutements lancé en 2012 ne seront perceptibles qu’à partir de septembre 2015, quand 330 nouveaux magistrats arriveront dans les juridictions.

Depuis deux ans et demi, la Garde des Sceaux met un point d’honneur au comblement des vacances de postes au siège et au parquet. Les vacances s’expliquent par les faibles recrutements des années précédentes ; 144 puis 194 nouveaux magistrats étaient recrutés respectivement en 2010 et 2011 alors que plus de 1000 départs à la retraite étaient prévisibles entre 2009 et 2014. En 2013, 358 nouveaux magistrats ont été recrutés et 364 l’année dernière.

La ministre de la Justice s’est ensuite rendue au Tribunal de Grande Instance de Nantes où, au pied de l’édifice, imposant et moderne, architecté par Jean Nouvel, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault (mai 2012- mars 2014) l’attendait. Ensemble, ils sont allés à la rencontre du personnel du Tribunal Pour Enfants. D’un bureau à l’autre, Christiane Taubira et Jean-Marc Ayrault ont échangé, dans une atmosphère chaleureuse, avec le président du tribunal, la directrice de greffe mais aussi, et surtout, l’ensemble du personnel au sujet du quotidien de ce 4ème étage, réservé à la justice des mineurs. Après un échange avec une jeune stagiaire, fraichement sortie de l'Ecole Nationale de la Magistrature (ENM)où la Garde des Sceaux s’était rendue le 6 février 2015, la ministre de la Justice s’est dite « touchée de la présence de Jean-Marc Ayrault, puisque c’est lorsqu’il était Premier ministre que le plan de recrutements de magistrats et de greffiers a été lancé ».

Christiane Taubira à la Fédération Léo Lagrange Ouest (Saint Nazaire)  © MJ DICOM Caroline Montagné

 

En début d’après-midi, c’est un accueil chaleureux qu’a réservé la fondation Leo Lagrange de Saint-Nazaire à Christiane Taubira. Le but de cette association est de former des jeunes de 18 à 30 ans sur un thème dominant : Démocratie et courage. Trois jeunes membres engagés se sont présentés humblement, timidement mais fièrement, à la ministre de la Justice. Clara, 19 ans, a choisi de faire son service civique au sein de la fondation pour « toutes les portes que Leo Lagrange ouvre ». Elle participe aux formations de Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur notamment. Laouig, volontaire, intervient dans les écoles primaires, les collèges et les lycées pour sensibiliser les élèves aux luttes contre les discriminations. Il se sent « utile et, en même temps, enrichi chaque jour au sein de l’association ». Mathilde, employée de la fondation, accompagne les écoles dans la réforme du rythme scolaire. Pour cela, être elle-même formée « permet de mieux transmettre et de travailler de manière optimale avec les enseignants ». Autographes, selfies, discussions joviales, éclats de rire, la visite de la ministre de la Justice semblait être une véritable réunion de famille, conviviale.

 

« Le racisme qui prétend que certaines races sont supérieures à d’autre a une histoire ; l’histoire de la traite négrière. Il y avait déjà des philosophes mais aussi des citoyens qui protestaient. Il y a eu de la résistance et la fraternité était là. La fraternité est toujours là. »

« Il n’y a rien qui ne puisse justifier que l’on rejette quelqu’un. Il faut donc refuser toutes les formes de discrimination. »

 

Christiane Taubira, le jeudi 9 avril 2015, au lycée Jean Moulin labélisé « Ecole sans racisme », Saint-Nazaire.

Pour finir, la Garde des Sceaux est allée à la rencontre d’élèves du collège Jean Moulin de Saint-Nazaire. Le principal du collège, Mr Loaëc, a accueilli la ministre de la Justice en contant le défi que l’établissement scolaire s’était fixé il y a plusieurs mois : obtenir le label ″Ecole sans racisme″ remis par la fondation Leo Lagrange. Les élèves ont, tout d’abord, rédigé un texte d’engagement criant fièrement qu’« il n’y a pas de racisme à Jean Moulin ». Puis, ils ont adressé un courrier à Christiane Taubira lui demandant d’être leur marraine. Le principal du collège avoue s’être dit alors « ils rêvent un peu ». Ce jeudi 9 avril 2015, il a tenu à « remercier sincèrement la ministre de la Justice d’avoir accepté et de s’être déplacée pour le dévoilement de la plaque ″Ecole sans racisme″. Aujourd’hui, c’est un jour de récompense pour toutes les équipes ». Environ 40 élèves formant la chorale du collège ont alors apporté une ambiance chaleureuse le temps de quatre chants de jazz. Certains se sont ensuite assis autour de la ministre de la Justice et de Monsieur Toumi DjaiDja, initiateur de la marche pour l’égalité de 1983, et ont posé librement leurs questions à leurs nouveaux parrains. Racisme, sexisme, discrimination, etc, les thèmes qui font l’actualité et qui interpellent, préoccupent les élèves ont été détaillés par Christiane Taubira et Toumi Djaidja dans une volonté de simplicité et de pédagogie.

 

Christiane Taubira au Service Social de Protection de l'Enfance de Nantes - © MJ-DICOM-Caroline Montagné

Christiane Taubira au Service Social de Protection de l'Enfance de Nantes - © MJ-DICOM-Caroline Montagné

Christiane Taubira en visite au TGI de Nantes avec Jean-Marc Ayrault - © MJ-DICOM-Caroline Montagné

Christiane Taubira en visite au TGI de Nantes avec Jean-Marc Ayrault - © MJ-DICOM-Caroline Montagné

Christiane Taubira en visite au TGI de Nantes avec Jean-Marc Ayrault - © MJ-DICOM-Caroline Montagné

Christiane Taubira à la Fédération Léo Lagrange Ouest (Saint Nazaire) - © MJ-DICOM-Caroline Montagné

Christiane Taubira à la Fédération Léo Lagrange Ouest (Saint Nazaire) - © MJ-DICOM-Caroline Montagné

Christiane Taubira à la Fédération Léo Lagrange Ouest (Saint Nazaire) - © MJ-DICOM-Caroline Montagné

Echange de Christiane Taubira avec les personnels sur le nouveau label « établissements sans discrimination » avec des administrateurs et des salariés de Léo Lagrange Ouest et des représentants de la Ligue des Droits de l’Homme - © MJ-DICOM-Caroline Montagné

Echange de Christiane Taubira avec les personnels sur le nouveau label « établissements sans discrimination » avec des administrateurs et des salariés de Léo Lagrange Ouest et des représentants de la Ligue des Droits de l’Homme - © MJ-DICOM-Caroline Montagné

Christiane Taubira au collège Jean Moulin (Saint-Nazaire) - © MJ-DICOM-Caroline Montagné

Spectacle des élèves du collège Jean Moulin (Saint-Nazaire) - © MJ-DICOM-Caroline Montagné

Echange de Christiane Taubira avec les élèves du collège Jean Moulin (Saint-Nazaire) - © MJ-DICOM-Caroline Montagné

Echange de Christiane Taubira avec les élèves du collège Jean Moulin (Saint-Nazaire) - © MJ-DICOM-Caroline Montagné

Echange de Christiane Taubira avec les élèves du collège Jean Moulin (Saint-Nazaire) - © MJ-DICOM-Caroline Montagné

Inauguration de la plaque « Ecole Sans Racisme » du collège Jean Moulin (Saint-Nazaire) - © MJ-DICOM-Caroline Montagné

 
 
  
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |