Ministère de la Justice
 
 

28 juillet 2014

Visite de la Maison d’arrêt de Bois-d’Arcy

La ministre a rendu hommage aux personnels « qui portent l’institution judiciaire et l’administration pénitentiaire »

Christiane Taubira s’est rendue à la Maison d’arrêt de Bois-d’Arcy afin de visiter le service de greffe, service sensible de la détention, l’unité E2 et les ateliers du Grand Quartier. La garde des Sceaux s’est également entretenue avec plusieurs surveillants et personnels de l’établissement. Cette visite a été l’occasion pour la ministre d’annoncer « un recrutement complémentaire exceptionnel de 536 personnels de surveillance d’ici 2017 ».

« Rendre hommage aux personnels et constater leurs conditions de travail » tel était l’objet du déplacement de Christiane Taubira, qui a tenu à  « dire  la gratitude de la puissance publique : compte tenu des conditions difficiles, des problèmes d’effectifs, les personnels donnent beaucoup d’eux-mêmes et font des horaires très lourds ».

Accueillie par Erard Corbin de Mangoux, préfet des Yvelines, M. Alain Nuée, premier président de la cour d’appel de Versailles, M. Philippe Ingall-Montagnier, procureur général près la cour d’appel de Versailles, la garde des Sceaux a passé plus de trois heures dans les différents services et unités de la maison d’arrêt qui affichait au 1er juin un taux d'occupation de 170%, avec 848 détenus pour 500 places.

Arnaud Soleranski, directeur de la maison d’arrêt de Bois-d’Arcy a tout d’abord présenté l’établissement et la maquette de la maison d’arrêt avant que la ministre visite le service de greffe qui connait une charge de travail accrue. Elle a ainsi pu échanger avec les surveillants du greffe avant de se rendre dans l’unité E2, unité difficile etsurchargée, pour rencontrer les surveillants et le chef de détention. Après avoir rencontré le responsable du lancement et de la surveillance des activités en détention, qui est un acteur important pour la mise en place des promenades, Christiane Taubira a terminé sa visite par l’atelier du Grand Quartier, zone de travail conséquente où environ une centaine de détenus sont appelés chaque jour. 

 

 

« Un recrutement exceptionnel de 536 personnels de surveillance supplémentaires, dont 200, dès cette année »

« Nous avons un problème d’effectif dans l’administration pénitentiaire » a reconnu d’emblée la ministre . Face à cette difficulté , elle a « demandé à l’Inspection Générale des Finances et l’Inspection générale des services judiciaires d’effectuer un audit ». « Pour renforcer les établissements actuellement en service, 200 élèves supplémentaires intégreront la 187ème promotion de surveillants pénitentiaires de l’ENAP et rejoindront les établissements pour un premier stage dès novembre 2014 ». Ce recrutement exceptionnel se poursuivra en 2015 avec 100 créations de postes supplémentaires, puis en 2016 avec à nouveau 100 postes supplémentaires. Enfin, 136 postes supplémentaires sont prévus en 2017. Ces créations de postes vont améliorer l’organisation et l’exécution des missions qui incombent aux personnels des établissements pénitentiaires.

« La surpopulation, ce n’est pas un mot, c’est trois personnes dans une cellule, c’est la chaleur, ce sont des bâtiments vétustes, autant de facteurs qui rendent difficiles les conditions de travail des personnels » a déclaré la ministre, constatant que malgré cela ces derniers  « parviennent à maintenir l'ordre avec à la fois l’autorité et la souplesse nécessaires ». La garde des Sceaux a enfin rappelé plusieurs actions déjà entreprises pour l'amélioration des conditions de fonctionnement des établissements pénitentiaires : la mise en place d'un plan de sécurisation de 33 millions d’euros, la signature en mai 2013, avec l’organisation syndicale majoritaire, d'un protocole de revalorisation statutaire et indemnitaire et le lancement début 2014, d'un plan de lutte contre les violences.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

 
 
  
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |