Ministère de la Justice
 
 

27 septembre 2013

Visite du centre pénitentiaire pour femmes de Rennes

Pour le maintien du lien parents-enfants

A Rennes, vendredi 27 septembre, Christiane Taubira, Garde des sceaux, ministre de la Justice, a visité l’unique établissement de France réservé aux femmes détenues, où elle a découvert les cellules, les ateliers, la bibliothèque et les unités de vie familiale.

Visite du centre pénitentiaire pour femmes de Rennes - MJ-DICOMPionnier en la matière, le centre pénitentiaire pour femmes de Rennes veille à la préservation des liens familiaux, notamment grâce aux unités de vie familiale, à la garderie ou au jardin d’enfants qui ont été présentés à la ministre.

Ces structures, séparées de la détention, permettent de renouer ou de consolider les liens familiaux et sociaux entre les détenues et leurs proches, qu’elles peuvent accueillir, progressivement, sur des durées de 6 à 72 heures. Au 1er juin 2013 il existe 74 unités de vie familiale. Au cours des 3 prochaines années, 35 établissements supplémentaires en seront équipés.

La ministre s’est ensuite entretenue avec des associations locales travaillant à la préservation de lien parents-enfants en milieu carcéral, « qui vise principalement l’intérêt de l’enfant mais aussi la responsabilisation parentale, un moyen de lutter contre la récidive et contre la répétition à l’intérieur des familles », a précisé une intervenante. 

Préparer l’avenir

Des objectifs qui rejoignent ceux poursuivis par le projet de réforme pénale que soutient la ministre, sur l’individualisation de la peine, la prévention de la récidive et la réinsertion.

« La meilleure façon de faire est de conduire [les personnes détenues] à se prendre elles-mêmes en charge, à organiser leur sortie et à préparer leur avenir », a soutenu la ministre, remerciant les personnels pénitentiaires, les personnels de probation et les associations qui travaillent de concert en ce sens.

Christiane Taubira a poursuivi sa visite par une rencontre avec des associations pour l’accès au droit puis a animé une réunion publique sur la réforme pénale et la sauvegarde de nos valeurs républicaines, lors de laquelle elle a présenté l’avant-projet de loi relatif à la prévention de la récidive et à l’individualisation des peines.

 

 
 
  
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |