Ministère de la Justice
 
 

09 janvier 2013

« Une politique pénitentiaire digne de notre ambition nationale »

Christiane Taubira, garde des sceaux, ministre de la Justice a présenté mardi 8 janvier 2013 lors d’un déplacement à Marseille les grands axes de sa politique pénitentiaire.

« Une politique pénitentiaire digne de notre ambition nationale » - © MJ/DICOM/Caroline MontagnéLa garde des sceaux a décidé de : créer un conseil national de l’exécution de la peine ; mener une politique immobilière adaptée permettant la résorption de la vétusté des établissements pénitentiaires ; engager une réflexion sur l’individualisation de la prise en charge de la personne détenue ; constituer un groupe de travail stable sur l’architecture pénitentiaire ; formaliser une doctrine de sécurité par type d’établissement ; faire mieux connaître le service public pénitentiaire et assurer la citoyenneté de la personne détenue ; installer un groupe de travail global avec les organisations syndicales sur la sécurité en détention (agressions de personnels, régime des fouilles et application de la loi pénitentiaire…) ; créer des groupes de travail sur les métiers des personnels du service public pénitentiaire (rôle des directeurs d’établissements pénitentiaires, missions des personnels de surveillance…).

 

« Une politique pénitentiaire digne de notre ambition nationale » - © MJ/DICOM/Caroline MontagnéConseil national de l’exécution de la peine

Le conseil de l’exécution de la peine, ouvert et pluridisciplinaire participera à l’exécution des décisions pénales, contribuera à l’insertion ou à la réinsertion des personnes détenues. Il sera composé de parlementaires, des spécialistes de la peine, des représentants des personnels du service public pénitentiaire.

 

 

 

Politique immobilière adaptée

Dès le mois de juin 2012, des programmes ont été lancés Infographiepour traiter de la vétusté de certains sites.

Par exemple, aux Baumettes, 650 000 € de travaux ont été engagés afin de rénover 3 cellules par jour, développer des équipes de maintenance, améliorer la lutte contre les nuisibles

Depuis le mois de septembre 2012, un programme national prévoit

  • de vastes projets de rénovation : Paris - La Santé, Fleury-Mérogis, Baumettes 2 et Aix 2, pour un total de 800 millions d’euros sur la législature.

Ces projets permettront notamment de mettre aux normes ces monuments que sont ces établissements. Ces rénovations changeront la vie de plus de 10 000 personnes par an (en effet, ces trois établissements accueillent en tout 10 000 personnes par an)

  • la fermeture d’établissements vétustes : 1.082 places fermées au total entre Valence, Riom, Clermont Ferrand, Beauvais, Compiègne, Vieux Liancourt, Orléans, Chartres ; de nouveaux établissements seront construits entre 2014 et 2015.

  • une augmentation des crédits de rénovation des autres établissements : + 20%

  • un programme qui se poursuivra sur tout le quinquennat et sur tous les territoires de la France

     


 
 
  
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |