Ministère de la Justice
 
 

16 juillet 2013

Traiter les troubles mentaux en prison

Christiane Taubira visite le centre pénitentiaire de Château-Thierry

L’établissement est spécialisé dans la prise en charge de personnes détenues souffrant de difficultés psychopathologiques importantes. Structure unique en France, elle est adaptée à des personnes détenues qu’il serait difficile d’encadrer dans un établissement pénitentiaire classique.

Christiane Taubira visite le centre pénitentiaire de Château-Thierry - Dicom - RPStabiliser les personnes détenues par des activités d’accompagnement psychopédagogique et thérapeutique : telle est l’une des missions-clé du personnel de Château-Thierry dans l’Aisne. Christiane Taubira, ministre de la Justice a souhaité se rendre sur place lundi 15 juillet pour échanger avec les personnels et mieux appréhender le fonctionnement de cet établissement, unique en France.

Au programme, d’abord, une visite de l’unité sanitaire en détention. L’occasion d’évoquer les spécificités de prise en charge médicale au sein de l’établissement. La garde des Sceaux s’est ensuite vu présenter la médiation animale. Chaque semaine, un intervenant se rend avec un chien dans des cellules de personnes détenues. Au contact de l’animal, les détenus sont rassurés et parlent plus facilement, un élément bénéfique pour le travail thérapeutique. En outre, cette activité leur permet de renouer des liens, de se sentir moins isolés, et les responsabilise en leur apprenant à s’occuper d’un être vivant.

A Château-Thierry la prise en charge passe aussi par la médiation artistique. Ce point a particulièrement intéressé la ministre, qui a découvert les trois salles où se déroulent les ateliers créatifs (poterie, peinture sur soie, sur plâtre…). Ces activités d’apparence ludique permettent surtout aux personnes détenues d’apprendre et de perfectionner des gestes, de se concentrer sur des projets, de travailler sur différentes matières afin d’obtenir des résultats concrets. Placées au sein d’un périmètre délimité, ces salles sont ouvertes, autorisant ainsi les participants à passer d’une activité à l’autre selon leurs envies.

Un atelier de formation à la pâtisserie ainsi que divers ateliers sociaux éducatifs ont ensuite été présentés à Christiane Taubira. Jardinage, informatique, lecture, barbecue… La ministre de la Justice a salué l’énergie que mettaient les équipes pénitentiaires à encadrer ces pesonnes détenues fragiles, ainsi que la qualité de la coopération entre le personnel pénitentiaire et hospitalier : « Ce que vous faites, à leurs côtés, au quotidien, c’est une réhabilitation humaine, c’est la plus belle matière sur laquelle on peut avoir la chance d’agir. A votre contact, les gens se retrouvent, reprennent confiance en eux, pour qu’ils soient, le jour où ils sortiront, en capacité de retrouver une place dans la société. »

 

 
 
  
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |