Ministère de la Justice
 
 

02 juillet 2013

Remise du prix de la Bourse Philippe Zoummeroff à la Chancellerie

Une association favorisant la réinsertion des minorités linguistiques primée

Depuis plus de 10 ans, Philippe Zoummeroff, mécène et grand collectionneur, finance des projets de réinsertion de détenus au travers d’une bourse gérée par l’Association Française de Criminologie

de gauche à droite : la représentante de Ban public, M. BLANC, président de l'association française de criminologie, Mme PENA, représentante d'ACMINOP, M. MASSE, directeur de l'administration pénitentiaire, Lila KAZEMIAN, criminologue, M. VALLOTON, président du jury, Christiane TAUBIRA et Philippe ZOUMMEROFF  - © MJ DICOM Caroline MontagnéChristiane Taubira, garde des Sceaux, a tenu à ce que la remise de prix se fasse place Vendôme. Une façon pour la ministre de souligner combien les actions en matière de réinsertion, qu’elles émanent de la société civile ou des services publics, lui semblent primordiales.

Le prix 2011-2012 a été décerné à l’association Action Minorités En Prison (ACMINOP) pour son action en faveur de détenus appartenant à des minorités ethniques, sexuelles et linguistiques. ACMINOP intervient principalement auprès de détenus hispaniques pour qui la langue est une barrière. L’association agit également auprès des familles, afin de favoriser la correspondance outre atlantique avec ceux-ci et rompre ainsi l’isolement des personnes détenues.

Le nouveau projet d’ACMINOP vise à accompagner plus spécifiquement des personnes détenues transsexuelles. Christiane Taubira a précisé qu’il s’agissait d’un défi qui lui tenait à cœur. La garde des Sceaux et Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, ont en effet décidé d’engager un travail sur la prise en charge des personnes détenues transsexuelles. Elles ont par ailleurs saisi conjointement la Commission nationale consultative des droits de l'Homme pour obtenir un avis sur l’identité de genre et sur le changement de la mention de sexe à l’état civil.

Deux autres associations ont fait l'objet d'une mention spéciale, l'association Ban public qui a financé un projet de retour aux études supérieures pour une personnes détenue, et Lila Kazemian, professeur de Criminologie à New-York, pour ses travaux universitaires sur la réinsertion de détenus et la désistance.

Philippe Zoummeroff, remercié par la ministre pour son action envers les détenus et la justice pénale, a conclu l’événement en insistant sur l’importance d’une mobilisation de la société civile pour favoriser la réinsertion des personnes condamnées.

 

 

 
 
  
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |