Ministère de la Justice
 
 

13 février 2013

Prévention de la récidive : à l’heure du consensus

La conférence de consensus initiée par Christiane Taubira se tiendra les 14 et 15 février,avec pour principal objectif : d’une part, partager toutes les connaissances actuelles en matière de récidive, tout étudier, tout explorer, et, d’autre part, définir des orientations dans une approche pragmatique qui recherche l’efficacité.

Prévention de la récidive : à l’heure du consensus - © MJ/DICOM/Caroline MontagnéConsciente que la prévention de la récidive demeure un enjeu essentiel pour la justice et, plus largement, pour la société, Christiane Taubira a souhaité mettre en œuvre une méthode innovante, qui permet tout à la fois d’ouvrir et d’approfondir le sujet : la conférence de consensus. Elle se tiendra les 14 et 15 février, point d’orgue de cinq mois de travail intensif du comité d’organisation, aboutissant à l’audition publique d’experts par un jury indépendant qui remettra ses conclusions à la garde des sceaux.

Méthode inhabituelle dans le monde judiciaire, la conférence de consensus privilégie le croisement des idées, pour faire naître des propositions réalistes et durables. Une telle démarche peut paraitre complexe dans l’organisation, mais garantit un éclairage complet sur un sujet qui touche à la sécurité des Français et qui engage des cercles aussi larges que les décideurs politiques, les professionnels de la justice, et l’ensemble des citoyens.

 

Le 18 septembre dernier, la garde des sceaux Christiane Taubira, soulignant que la prévention de la récidive est « à la fois nécessité et une urgence », avait a ainsi procédé à l'installation du comité d'organisation, réunissant  une vingtaine de personnalités choisies pour leurs parcours et représentant les différentes écoles de pensée indispensables pour construire le consensus.  Christiane Taubira souhaitait que la conférence de consensus dépasse les constats généraux pour aller plus loin, afin d’appuyer utilement la construction d’une politique qui s’inscrit dans la durée.

Le comité d'organisation, après avoir dressé un état des lieux complet s’inspirant des méthodes scientifiques, a désigné un jury de personnalités qui procédera à l’audition d’experts. Ces auditions seront publiques : c’est la conférence de consensus proprement dite, qui se déroulera les 14 et 15 février.

 

A l'issue de ces auditions, le jury se retirera pour deux journées de délibération à huis clos, les 16 et 17 février 2013, au cours desquelles il élaborera des recommandations afin de répondre aux questions posées par le comité d’organisation. Celles-ci seront remises à Christiane Taubira très prochainement.

 
 
  
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |