Ministère de la Justice
 
 

24 juin 2013

La Justice fête la musique

Gospel, slam, rock et musiques du monde au programme

Pour la première fois, les personnels du ministère ont pu voter pour la programmation musicale de leur choix. 270 votants ont permis l'élaboration de la programmation de la fête de la musique 2013.

La Justice fête la musiqueLes agents du ministère de la Justice ont partagé le 21 juin un moment de convivialité. Sous les lambris de la galerie Peyronnet, à la Chancellerie, ils ont assisté à un programme musical éclectique.

En deux heures, pas moins de 6 groupes se sont succédé. Du rock d’abord, avec l’artiste Brice, qui a chauffé la salle avec plusieurs titres endiablés, dont une reprise du tube « Locked out of Heaven » de Bruno Mars.

L’atmosphère s’est ensuite faite plus intimiste. Sur scène : le Gospel Voices Quintet de Max Zita et un Amazing Grace ovationné. Au sortir de scène, Max Zita est tout sourire : « On est dans un cadre magnifique, chargé d’histoire. C’est un honneur pour nous de jouer ici. »

 

Les agents chantent en chœur

Pas le temps d’en dire plus, la voix de l’artiste guyanais Tedjee résonne déjà dans la galerie Peyronnet. Per lai et son univers enjoué prendra la suite. Le public ne le sait pas, mais derrière ce groupe se cache l’une d’entre eux : Patricia Lai, agent de l’administration centrale.  La PJJ (protection judiciaire de la jeunesse) n’est pas en reste. Damien is in the place, qui joue juste après, est de chez eux. En chœur, la salle fredonne ses reprises du groupe Oasis.

La soirée arrive à son terme. Jean-Yves Bertogal, slameur, est le dernier artiste à monter sur scène. Il a déjà joué au Sénat, à l’Assemblée nationale et à l’Unesco. Il se dit ravi que ces lieux s’ouvrent au slam : « C’est bien de montrer dans les institutions qu’il y a encore des gens qui ont un grand respect de la langue française.» Quand on lui demande s’il est surpris de cet engouement pour le slam dans des institutions pluricentenaires, il répond, amusé, que : « les beaux mots ont le droit à des beaux lieux. »

 

Plus de 100 concerts en prison

Cette année, avec plus de 100 concerts proposés aux personnes détenues, la fête de la musique est à nouveau très présente dans les établissements pénitentiaires français. Parmi un programme éclectique, on notera une représentation d’opéra à la maison d’arrêt de Dijon, des percussions brésiliennes à Bordeaux et de l’électro-dub à Lyon.

 

 

Fête de la Musique à la chancellerie - ministère de la Justice

Fête de la Musique à la chancellerie - ministère de la Justice

Fête de la Musique à la chancellerie - ministère de la Justice

Fête de la Musique à la chancellerie - ministère de la Justice

Fête de la Musique à la chancellerie - ministère de la Justice

Fête de la Musique à la chancellerie - ministère de la Justice

Fête de la Musique à la chancellerie - ministère de la Justice

Fête de la Musique à la chancellerie - ministère de la Justice

minstère de la Justice

 
 
  
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |