Ministère de la Justice
 
 

23 décembre 2013

Déplacement de Christiane Taubira en Corse : Justice et sécurité

Christiane Taubira, Garde des sceaux, ministre de la Justice s’est rendue en Corse pour la quatrième fois. Ce fut l’occasion en plusieurs étapes de rencontrer les acteurs qui œuvrent pour la Justice et la sécurité.

Déplacement de Christiane Taubira en Corse

Rencontre avec des lycéens

Deux mains se sont levées timidement puis quelques minutes plus tard, le flot des questions s’est déversé sans discontinuer. Pour répondre aux élèves du lycée Laetitia Bonaparte, Christiane Taubira s’est faite pédagogue. Une façon de bien débuter cette journée dans cet établissement d’Ajaccio, première étape de la visite de la Ministre de la Justice. Les échanges avec les trois classes présentes ont permis de faire le point sur le fonctionnement des institutions, le rôle du Garde des sceaux ou encore sur des sujets plus pointus comme la détention provisoire.

 

Visite du Palais de Justice d’Ajaccio 

La ministre a ensuite participé à la troisième séance de coordination entre le parquet général de Bastia, le parquet général d’Aix-en-Provence et celui de Paris. Christiane  Taubira a rappelé que ce dispositif de coordination nationale veille à « mettre en place un certain nombre d’indicateurs, de données, de dispositifs et de méthodes » afin de « renforcer l’efficacité de ces trois parquets généraux et donc du travail qui est effectué dans la lutte contre le terrorisme, la criminalité organisée et la délinquance économique et financière ».

 

Ces échanges avec les responsables judiciaires de lutte contre la criminalité organisée ont permis de dresser un premier bilan de leurs actions. « Le travail a été effectué de façon extrêmement consciencieuse et efficace […] avec à la fois nos magistrats et les enquêteurs » a précisé la ministre.

Les premiers chiffres sont très encourageants. La Garde des sceaux a en effet souligné « les bons résultats », notamment « une augmentation significative de la saisie des avoirs criminels », qui a permis de déclencher plusieurs  procédures. Une diminution des attentats et des règlements de compte a également pu être constatée.

 

Le groupe d’intervention régional (GIR)

La ministre s’est ensuite rendue à la caserne de gendarmerie Battesti où elle a exprimé son soutien aux agents publics des services qui ont été visés par des attentats. La ministre a tenu à remercier le travail effectué par le groupe d’intervention régional de Corse. Les GIR rattachés aux services régionaux de police judicaire ou de gendarmerie nationale constituent un maillon indispensable dans la lutte contre la délinquance. Ils ont à leur disposition l’ensemble des moyens législatifs et réglementaire, non seulement au plan pénal mais également fiscal, douanier ou administratif.

 

Centre pénitentiaire de Borgo 

La visite de la ministre s’est terminée par une cérémonie solennelle. La Garde des sceaux tenait en effet à marquer l’installation de Laura Abrani, la nouvelle directrice du centre pénitentiaire de Borgo. La Garde des sceaux a ensuite remis la médaille pénitentiaire à quatre membres du personnel relevant du corps de surveillance, du corps administratif et du corps technique, ainsi qu’au procureur général près la cour d’appel de Bastia. Pour conclure cette journée, elle a effectué le tour de l’établissement guidée par la nouvelle directrice.

 
 
  
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |