Ministère de la Justice
 
 

18 juin 2012

Visite dans un foyer éducatif

« Il faut aider la jeunesse de notre pays à trouver son chemin »

La Garde des Sceaux s'est rendue dans un établissement qui accueille des jeunes placés par la Justice pour enrayer la récidive et privilégier la réinsertion.

Visite dans un foyer éducatif © Dicom - Caroline MontagnéChristiane Taubira, Garde des Sceaux, ministre de la Justice, a visité vendredi 15 juin l'établissement de placement éducatif (EPE) Salomon de Caus, à Paris. Cette unité éducative d'hébergement collectif (*lire l'encadré ci-dessous) accueille 12 jeunes placés sur ordonnance pénale et constitue une solution parmi d’autres pour accompagner la resocialisation.

La ministre a été accueillie par le directeur de l'établissement, Nicolas Frétel, en présence du directeur de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) Jean-Louis Daumas, du directeur interrégional de la PJJ Jean-Marc Fayolle et du directeur adjoint territorial de la PJJ Paris, Jean Menjon. Elle s'est entretenue dans un premier temps avec deux jeunes filles hébergées dans ce foyer classique, avant de visiter la structure d'accueil.

Christiane Taubira a ensuite rencontré les jeunes, leurs éducateurs, les membres de l'équipe dont les cuisiniers, qui font partie intégrante du programme pédagogique appliqué à l'EPE. Elle a réaffirmé l'importance d'apporter des solutions Christiane Taubira a rencontré les jeunes, leurs éducateurs, les membres de l'équipe dont les cuisiniers - © Dicom - Caroline Montagnédiversifiées dans la prise en charge des jeunes sous mandat de la PJJ, comme elle l'avait déjà dit devant les professionnels de la Justice des enfants.

« C'est la jeunesse de notre pays. Il faut faire en sorte qu'elle trouve son chemin », a dit la ministre en insistant sur la question de l'accompagnement des mineurs qui doit être mis en cohérence avec son parcours initial et en accord avec sa famille et les structures qui le suivent.

Parcours personnalisé

La ministre a écouté chacun des membres de l'équipe éducative au cours d'une table ronde qui a donné lieu à une discussion constructive sur les enjeux, les difficultés rencontrées et les aménagements envisageables pour améliorer la protection, l'assistance, la surveillance et l'éducation des hébergés. En effet, le suivi en EPE est un maillon important de la chaîne éducative que constitue la prise en charge d'une jeune sous mandat de la PJJ.

Adapter, personnaliser ce suivi en fonction du parcours et du profil de chacun est primordial selon Christiane Taubira qui a souligné à nouveau l'importance de l'insertion - ou de la réinsertion, professionnelle, sociale et familiale, des jeunes en difficulté.

 

LES ÉTABLISSEMENTS DE PLACEMENT ÉDUCATIF

Les établissements de placement éducatif (EPE) sont composés notamment d'une Unité éducative d'hébergement collectif (UEHC), ouverte 24h sur 24, 7 jours sur 7, comme c'est le cas à Salomon de Caus. Le placement en UEHC résulte d'une ordonnance judiciaire visant à éloigner temporairement le jeune de son milieu familial ou environnemental, pour provoquer la rupture avec des habitudes de transgression. La famille reste un des principaux partenaires de la structure. Le milieu ouvert permet de pratiquer des activités de jour à l'extérieur du centre (scolarité, emploi, formation, activités diverses), de rentrer passer le week-end en famille et de favoriser l'autonomie. Ces unités pluridisciplinaires permettent une approche éducative, psychologique et pédagogique.

 

La ministre a écouté chacun des membres de l'équipe éducative au cours d'une table ronde - © Dicom - Caroline MontagnéVisite dans un foyer éducatif © Dicom - Caroline Montagné

 

En savoir plus :
 
 
  
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |