Ministère de la Justice
 
 

23 octobre 2014

Mieux lutter contre la fraude sur les compléments alimentaires

« Ce séminaire met en lumière la nécessité d'une coopération entre les administrations »

Face à l'accroissement de la fraude sur les compléments alimentaires, la Chancellerie, a décidé d'organiser un séminaire interministériel au Palais de Justice de Paris en septembre 2014. L'objectif : permettre le partage des expériences, la consolidation des connaissances et le renforcement du travail en commun.

Mieux lutter contre la fraude sur les compléments alimentaires © MJ DICOM Caroline MontagnéLa fraude sur les compléments alimentaires est un phénomène en expansion. Quand on sait qu'un Français sur quatre consomme des compléments alimentaires, il est urgent de tout mettre en œuvre pour endiguer les dérives et protéger leur santé. C'est un enjeu de taille sur lequel les magistrats en charge de ces dossiers se devaient d'être informés et sensibilisés. Tel était l'objectif de ce séminaire rassemblant, outre ces magistrats, des représentants d'autres institutions : Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM),  Agence nationale de sécurité sanitaire chargée de l’alimentation (ANSES), Douanes, Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement à la santé publique et Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives. « En matière de fraude sur les compléments alimentaires, il faut améliorer le partage d'informations entre les administrations afin de mieux cibler les contrôles et de mieux organiser la répression » a souligné Olivier Christen, magistrat, sous-directeur de la justice pénale spécialisée au sein de la Direction des affaires criminelles et des grâces (DACG) du ministère de la Justice.

 

Un double contrôle administratif

Mieux lutter contre la fraude sur les compléments alimentaires © MJ DICOM Caroline MontagnéUn complément alimentaire se caractérise essentiellement par trois éléments : sa composition, sa présentation et son objectif. C'est un produit qui contient des ingrédients ayant un effet nutritionnel ou physiologique (vitamines, minéraux, plantes), qui est commercialisé sous forme de doses (gélules, comprimés, ampoules) et qui vise à compléter le régime alimentaire de la personne. « Le  cadre réglementaire qui les définit est relativement strict » a précisé Guillaume Cousyn, inspecteur à la DGCCRF. Ainsi, tout opérateur souhaitant commercialiser en France un complément alimentaire doit déclarer cette commercialisation qui peut être refusée par la DGCCRF. Cette dernière reçoit environ 650 demandes par mois et en refuse 10%. Ce premier contrôle, réalisé sur la base des informations fournies par l'opérateur, est complété par un examen effectué par les directions départementales de la protection des populations. Ces dernières contrôlent la fabrication et la distribution des compléments. « Elles vérifient que ce qui est contenu dans le complément alimentaire correspond bien à ce qui est affiché sur la boite, qu'il n'y a pas d'ingrédient dangereux et que les allégations mentionnées sur l'étiquetage correspondent bien à la réalité » a indiqué Guillaume Cousyn.

 

Des peines renforcées

En matière de lutte contre la fraude aux compléments alimentaires, le ministère de la Justice joue également un rôle essentiel. « La Chancellerie a œuvré depuis plusieurs années à un renforcement significatif des peines » a rappelé Raphaëlle Bove, magistrate au sein du bureau de la santé publique, du droit social et de l’environnement de la DACG. Les sanctions financières encourues pour ce type de faits ont été aggravées et peuvent désormais atteindre 10% du chiffre d'affaires des entreprises mises en cause. Par ailleurs, le ministère de la Justice a créé des pôles de santé publique à Paris et Marseille pour traiter les dossiers les plus complexes et notamment ceux ayant une dimension internationale. Ce sont des juridictions inter-Mieux lutter contre la fraude sur les compléments alimentaires © MJ DICOM Caroline Montagnérégionales au sein desquelles travaillent des magistrats, secondés par des assistants spécialisés qui les aident à mieux appréhender la technicité des dossiers sur lesquels ils ont à travailler et à enquêter. Pour Olivier Christen, « ces assistants spécialisés ont un rôle clé dans le déroulement des procédures qui seront ensuite jugées devant les juridictions ». Le parquet a également un rôle important puisque qu'il doit, selon Raphaëlle Bove, « faciliter la coordination entre les administrations en faisant mieux circuler l'information sur les plaintes et les trafics existants ». C'est grâce à ce travail en commun que la France parviendra à lutter plus efficacement contre les fraudes sur les compléments alimentaires.

 

 

Zoom sur la lutte contre les fraudes sur les compléments alimentaires :

Reportage réalisé par le ministère de la Justice - SG/DICOM - Damien Arnaud

 

 

Crédits photos : MJ/Dicom/Caroline Montagné

 

En savoir plus :

 
 
  

 Vidéos

  • Marie-Suzanne Le Quéau revient sur l'expérience du parquet général de Douai dans la lutte contre l?immigration irrégulière
    Marie-Suzanne Le Quéau revient sur l'expérience du parquet général de Douai dans la lutte contre l?immigration irrégulière
  • Nicole Belloubet présente la politique de lutte contre l'immigration irrégulière
    Nicole Belloubet présente la politique de lutte contre l'immigration irrégulière
  • Les coulisses de l'Alerte enlèvement
    Les coulisses de l'Alerte enlèvement
  • Les alternatives à l'incarcération : retours d'expérience
    Les alternatives à l'incarcération : retours d'expérience
  • La justice restaurative par Luc Simard
    La justice restaurative par Luc Simard
  • Rencontres internationales des autorités anti-corruption
    Rencontres internationales des autorités anti-corruption
  • "30 ans de législation anti-terroriste"
    "30 ans de législation anti-terroriste"
  • 30ème anniversaire de l'Institut National d'Aide aux Victimes et de Médiation (INAVEM)
    30ème anniversaire de l'Institut National d'Aide aux Victimes et de Médiation (INAVEM)
  • Le tribunal de police
    Le tribunal de police
  • Le juge de proximité en matière pénale
    Le juge de proximité en matière pénale
  • Le tribunal correctionnel
    Le tribunal correctionnel
  • La cour d'assises
    La cour d'assises
  • Au coeur de la justice pénale des mineurs : les établissements pénitentiaires pour mineurs
    Au coeur de la justice pénale des mineurs  : les établissements pénitentiaires pour mineurs
  • Le rappel à la loi, une mission du délégué du procureur
    Le rappel à la loi, une mission du délégué du procureur
  • Du nouveau en matière de saisie et confiscation pénales
    Du nouveau en matière de saisie et confiscation pénales
  • Consultation à distance du bulletin n°1 du Casier judiciaire national
    Consultation à distance du bulletin n°1 du Casier judiciaire national
  • Témoignage d'un tigiste
    Témoignage d'un tigiste
  • Exposition aux Archives nationales : la Révolution à la poursuite du crime
    Exposition aux Archives nationales : la Révolution à la poursuite du crime
  • Interview des commissaires d'exposition de La Révolution à la poursuite du crime
    Interview des commissaires d'exposition de La Révolution à la poursuite du crime
  • Les JIRS : des moyens efficaces contre le crime organisé
    Les JIRS : des moyens efficaces contre le crime organisé
  • Exercice européen d'Alerte Enlèvement
    Exercice européen d'Alerte Enlèvement
  • Scènes de Justice : Anabelle ou la place de la victime, l'instruction d'audience
    Scènes de Justice : Anabelle ou la place de la victime, l'instruction d'audience
  • Public awareness of child abduction alert
    Public awareness of child abduction alert
  • Message de sensibilisation au dispositif Alerte Enlevement
    Message de sensibilisation au dispositif Alerte Enlevement
  • Petites affaires, grandes justices
    Petites affaires, grandes justices
  • Le travail d'intérêt général, une sanction utile au condamné et à la société
    Le travail d'intérêt général, une sanction utile au condamné et à la société
  • L'interconnexion des casiers judiciaires
    L'interconnexion des casiers judiciaires
  • Le BEX, un poste avancé de l'exécution des peines
    Le BEX, un poste avancé de l'exécution des peines
  • Dispositif Alerte Enlèvement
    Dispositif Alerte Enlèvement
  • Scènes de justice: Annabelle 1ère partie : l'enquête et l'instruction
    Scènes de justice: Annabelle 1ère partie : l'enquête et l'instruction
  • Scènes de Justice : Kevin D., 17 ans au moment des faits, première partie
    Scènes de Justice : Kevin D., 17 ans au moment  des faits, première partie
  • Chronique de la justice ordinaire : peines d'enfants, des juges mènent l?enquête
    Chronique de la justice ordinaire : peines d'enfants, des juges mènent l?enquête
  • Scènes de Justice : comparution immédiate
    Scènes de Justice :  comparution immédiate
  • 3600 secondes ( affaire suivante )
    3600 secondes ( affaire suivante )
  • Kévin D., 17 ans au moment des faits : audition de la victime
    Kévin D., 17 ans au moment des faits : audition de la victime
  • Kévin D., 17 ans au moment des faits : audition de l'accusé
    Kévin D., 17 ans au moment des faits : audition de l'accusé
  • Kévin D., 17 ans au moment des faits : réquisitoire du procureur
    Kévin D., 17 ans au moment des faits : réquisitoire du procureur
  • Kévin D., 17 ans au moment des faits : plaidoirie de la défense
    Kévin D., 17 ans au moment des faits : plaidoirie de la défense

 Radio en ligne

Lutte contre le crime organisé : l'AGRASC fait ses preuves

La comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité, une procédure en fort développement

De nouvelles dispositions pour prévenir les actes incestueux

Le stage de citoyenneté, un instrument dynamique pour mieux lutter contre la récidive

Présentation de la loi du 10 mars 2010, visant à amoindrir le risque de récidive criminelle

Présentation de la loi relative à la protection des sources des journalistes

Interview de Marie-France Hirigoyen, psychiatre et victimologue - Les violences psychologiques

Interview de Hugues Courtial, magistrat - le délit de violences psychologiques

 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |