Ministère de la Justice
 
 

06 juillet 2007

Devenir avocat: interview du sous-directeur des professions

"La France manque d'avocats en droit public"

Les conditions d'accès à la profession d'avocat ont été plusieurs fois modifiées au cours des dernières années. Ce qui peut laisser les candidats perplexes.

Jean Quintard, magistrat, sous-directeur des professions judiciaires et juridiques à la direction des affaires civiles et du Sceau (DACS) apporte des précisions aux questions qu'ils peuvent se poser.

 

Avocat dans la salle des Pas Perdus - Crédits photo : Chrystèle Lacène1) Après la réforme du 12 février 2004, le nombre de passages de l'examen d'entrée aux CRFPA (écoles d'avocats) est-il toujours limité à trois fois?

La réforme de 2004 n'a rien changé. L'article 52 alinéa 2 du décret du 27 novembre 1991 qui dispose que "nul ne peut se présenter plus de trois fois à cet examen" n'a pas été modifié.

 

2) Pourquoi ouvrir l’examen d’entrée aux titulaires d'un diplôme de sciences po Paris?

Cela correspondait à une demande très forte de l'Institut d'étude politique de Paris. Elle paraissait en outre justifiée. Compte tenu du fait que  les étudiants de sciences po peuvent concourir pour  l’accès à  l'école nationale de la magistrature (ENM),où ils réussissent fort bien par ailleurs, il n’existait aucun motif de leur interdire de passer l'examen d'entrée à l'école d'avocat.

Mais, cette ouverture a été encadrée. Nous avons estimé que l'étudiant devait avoir une connaissance en droit tout à fait comparable à celle acquise par ceux des facultés de droit. Nous avons donc limité l'accès aux étudiants de science po Paris qui suivent la mention "carrière judiciaires et juridiques et droit économique". Cela ne vise donc qu'un très petit nombre  d'étudiants.

Il existe en outre un déficit d'avocats en droit public. L'ouverture du concours aux étudiants de sciences po Paris devrait permettre d'y remédier.

Sur l'ensemble des étudiants qui présentent l'examen d'entrée aux centres régionaux de formation à la profession d'avocat (CRFPA), ceux de sciences po Paris représentent une infime minorité. Les facultés de droit demeurent et demeureront le principal vivier.

 

3) Quelles sont les équivalences possibles pour intégrer la profession d'avocat?

Toutes les équivalences sont mentionnées aux articles 97 et 98 du décret du 27 novembre 1991.

L'alinéa 3 est celui qui intéresse le plus les juristes. Il concerne les juristes d'entreprise justifiant de huit ans au moins de pratique professionnelle au sein du service juridique d'une ou plusieurs entreprises.

La jurisprudence a analysé de façon très stricte la notion de juriste d'entreprise. Elle a estimé que pour remplir les conditions, il doit appartenir au sein de l'entreprise à un service spécialisé, structuré et autonome. Il doit être chargé de connaître et de résoudre les problèmes d'ordre juridique, judiciaire, ou fiscal.

Nous avons donc récemment étendu la passerelle aux juristes salariés d'un avocat, d'une association, d'une société d'avocats , d’un office  d'avoué ou d’avocat aux Conseils qui justifient de huit ans au moins de pratique professionnelle en cette qualité , et qui bien entendu remplissent également les conditions de diplôme .

Ce sont les barreaux qui vérifient que les conditions permettant la dispense sont remplies. En cas de refus d'équivalence, des possibilités de recours existent.

 
 
  

 Vidéos

  • La prestation de serment du notaire
    La prestation de serment du notaire
  • Les chantiers de la Justice : La simplification de la procédure civile
    Les chantiers de la Justice : La simplification de la procédure civile
  • Le droit de la nationalité et le certificat de nationalité française
    Le droit de la nationalité et le certificat de nationalité française
  • L'habilitation familiale, nouveau dispositif de protection des majeurs vulnérables
    L'habilitation familiale, nouveau dispositif de protection des majeurs vulnérables
  • La coopération familiale internationale
    La coopération familiale internationale
  • Présentation de la direction des affaires civiles et du sceau
    Présentation de la direction des affaires civiles et du sceau
  • La réforme des droits des contrats / Animation
    La réforme des droits des contrats / Animation
  • Le juge de proximité en matière civile
    Le juge de proximité en matière civile
  • Le tribunal d'instance
    Le tribunal d'instance
  • Le tribunal de grande instance
    Le tribunal de grande instance
  • Le tribunal de commerce
    Le tribunal de commerce
  • Le conseil de prud'hommes
    Le conseil de prud'hommes
  • Défenseur des droits : pour la protection des citoyens
    Défenseur des droits : pour la protection des citoyens
  • Médiation en ligne pour litiges du Net !
    Médiation en ligne pour litiges du Net !
  • Le Centre d'études cliniques des communications familales (CECCOF)
    Le Centre d'études cliniques des communications familales (CECCOF)
  • Cinquantenaire de l'ENM, le défi du nombre et de la complexité
    Cinquantenaire de l'ENM, le défi du nombre et de la complexité
  • Le bureau des victimes du TGI des Sables d'Olonne
    Le bureau des victimes du TGI des Sables d'Olonne
  • Le bureau des victimes des Sables-d?Olonne : un relais victime au c?ur du tribunal
    Le bureau des victimes des Sables-d?Olonne : un relais victime au c?ur du tribunal
  • Point visio-public à la Maison de justice et du droit d'Orléans
    Point visio-public à la Maison de justice et du droit d'Orléans
  • Du nouveau en matière de changement de nom
    Du nouveau en matière de changement de nom
  • Présentation de la réforme des tutelles du 5 mars 2007
    Présentation de la réforme des tutelles du 5 mars 2007
  • Reconstitution d'une signature sur support éléctronique chez M.Blanchet, notaire à Paris
    Reconstitution d'une signature sur support éléctronique chez M.Blanchet, notaire à Paris
  • Lancement du premier acte authentique sur support électronique
    Lancement du premier acte authentique sur support électronique
  • Lancement du premier acte authentique sur support électronique
    Lancement du premier acte authentique sur support électronique
  • L'acte authentique sur support électronique
    L'acte authentique sur support électronique
  • Mieux protéger les personnes vulnérables à l'échelle internationale
    Mieux protéger les personnes vulnérables à l'échelle internationale

 Radio en ligne

Pour sceller une union : Le PACS est ce la bonne solution ?

Les atouts de l'acte authentique sur support électronique

Organiser à l'avance sa protection ou celle de son enfant

Pour une meilleure anticipation des difficultés des entreprises

Le métier de mandataire et administrateur judiciaire

La profession de greffier des tribunaux de commerce se modernise

Une table de référence pour le calcul des pensions alimentaires

Un nouveau label qualité pour la Justice

Réforme du surendettement : le débiteur mieux protégé

Les origines de la propriété littéraire et artistique

 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |