Ministère de la Justice
 

 

09 avril 2013

Les actes de l'État

Une exposition des Archives nationales jusqu'au 24 juin

L'exposition "le pouvoir en actes" proposée par les Archives nationales revient sur le fondement historique de l'autorité et de ses outils, tels que les actes et le Sceau, garants de l'authenticité du pouvoir. L'on pourra y découvrir notamment la presse à sceller, prêtée par le ministère de la Justice pour l'occasion.

Loi ou décret, simple diplôme ou loi constitutionnelle, tous ces actes officiels servent à montrer et affirmer l'action d'une autorité (roi, gouvernement, etc.). Le plus souvent écrits, ils révèlent beaucoup de l'exercice du pouvoir et de son époque.

Pour éclairer le lien entre le pouvoir et son expression, les Archives nationales vous invitent à découvrir plus d'une centaine de pièces tirée de ses fonds et de prêts, le plus souvent des écrits, dans l'Hôtel de Soubise (Paris III°).

L'exposition présentée jusqu'au 24 juin, permet notamment d'admirer une presse à sceller du ministère de la Justice, utilisée pour les scellements de la Constitution et de certaines lois.
Le Sceau permet de garantir l'authenticité du document sur lequel il est apposé et a été utilisé par tous les types de régimes politiques. Au Sceau représentant des symboles royaux succède, en 1848 grâce à Jean-Jacques Barré, une figure féminine trônant, faisceau en main, allégorie de valeurs immuables.

 

Autre pièce liée au pouvoir judiciaire : les représentations de lits de justice. Sous l'Ancien régime, le roi édicte la loi et les parlements (ancien nom des cours de justice) l'appliquent, mais parfois ceux-ci refusent d'enregistrer certains textes jugés trop autoritaristes. Le roi se déplace alors en personne dans les parlements pour les obliger à enregistrer, et donc appliquer, ces lois. Cette cérémonie d'enregistrement forcé est appelé "lit de justice".

 
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques |