Ministère de la Justice
 
 

11 février 2013

La justice sort de sa bulle à Angoulême

Exposition et conférence au palais de justice pendant le festival de BD

À l’occasion du 40ème festival international de la bande dessinée, le tribunal de grande instance d’Angoulême a ouvert ses portes au public. La bande dessinée était en effet un bon prétexte pour faire rentrer les bédéphiles dans le palais pour une exposition-conférence sur la justice dans la bande dessinée. Avec « Au nom de la loi », la justice s’est offert une bulle d’air dans le festival.

Exposition et conférence au palais de justice d'Angoulême - © Dicom - PS

 

Avec 220 000 visiteurs pendant le festival et un palais situé au cœur d’Angoulême, il aurait été dommage de se priver. « Après mon installation, l’an dernier, je me suis promené en ville pendant le festival et j’ai constaté que le palais était fermé. » Michaël Janas, président du tribunal contacte l'organisation du festival et lance un projet pour l’année d’après. Magistrats, greffiers, fonctionnaires et avocats, tous travaillent pendant un an à un projet liant leur travail quotidien et le festival. Le thème, la justice dans la bande dessinée, est vite choisi, mais la préparation a été faite avec une rigueur très juridique. Un commissaire d’exposition, éditeur et scénariste, a fouillé case par case toute allusion au juge et au droit. En dix panneaux, l’exposition « Au nom de la loi », redessine les relations entre une institution millénaire et le neuvième art.

Palais de justice d'AngoulemeDes caricatures des gens de justice de Daumier à la retranscription en BD de procès contemporains, ce sont plusieurs images de la justice qui s’affichent. Pour le procureur d’Angoulême, Patrice Cambérou, cela a été une surprise de découvrir cette masse de littérature « l’enquête criminelle, les affaires retentissantes, la nécessité de punir le crime, bien défendre quelqu’un ; sous tous les angles, la BD s’intéresse à la justice. »

C’est un thème que les auteurs n’ont pas toujours abordé sous l’angle documentaire. « La BD possède une fibre comique mais il y a un travail très sérieux, très révérant dans les dernières productions, nuance Jean-Luc Fromental, commissaire de l’exposition, « ce qui est apparu, c’est la relativité de l’idée de justice, la quête est la même mais les moyens d’y parvenir changent selon les époques et les cultures. » Un art grand public qui trace trait pour trait l’image de la justice dans la société, avec ses défauts, réels ou supposés.

Le côté populaire de la BD, lue de 7 à 77 ans, c’est ce qui a plu au bâtonnier Virginie Barraud Le Boulc’h, en y associant le barreau de Charente, elle a vu dans l’exposition « un autre moyen de promouvoir l’accès au droit ». C’est d’ailleurs sous l’égide du centre départemental d’accès au droit que le projet a été conduit. Avec 8000 visiteurs, le public a montré son intérêt, sans case « The end » pour l’exposition qui sera amenée à voyager en France et à l’étranger.

 

« Dans une bibliothèque, seules les BD sont lues et relues plusieurs fois » Michael Janas, président du TGI.

L'exposition montre l'évolution de l'image de la justice dans la bande dessinée.

« L'intérêt du public pour la justice dans la BD donne du sens à notre métier » Patrice Cambérou, procureur.

Le juge Bao, juge incorruptible aux pleins pouvoirs en Chine au XI° siècle, Éditions Fei.

« Écrire et dessiner, c'est un système de double preuve ; représentée dans la BD l'image de la justice y gagne » Jean-Luc Fromental, commissaire d'exposition.

Plus de 8 000 personnes ont visité l'exposition pendant le festival.

« Avant le festival, les professionnels de justice de Charente ont rencontré plus de 1000 élèves » Sandrine Mugerli, directrice de greffe.

Bédéistes et professionnels du droit débattent dans la salle de la cour d'assises.

« La BD nous fait entrer plus facilement dans le monde de la justice » Virginie Barraud Le Boulc'h, bâtonnier de la Charente.

 
 
  

 Vidéos

  • Gisèle Halimi revient sur le procès de Bobigny
    Gisèle Halimi revient sur le procès de Bobigny
  • La rénovation du palais de justice de Paris
    La rénovation du palais de justice de Paris
  • L'Hôtel de Bourvallais
    L'Hôtel de Bourvallais
  • La Cour de cassation
    La Cour de cassation
  • Le Parlement de Bourgogne
    Le Parlement de Bourgogne
  • Le palais de justice de Toulouse
    Le palais de justice de Toulouse
  • Il y a 30 ans, l'abolition de la peine de mort : interview de Robert Badinter
    Il y a 30 ans, l'abolition de la peine de mort : interview de Robert Badinter
  • Les symboles de la Justice
    Les symboles de la Justice
  • Exposition "Du Parlement de Normandie au palais de justice de Rouen"
    Exposition "Du Parlement de Normandie au palais de justice de Rouen"
  • De la Monarchie à la IIIème République
    De la Monarchie à la IIIème République
  • Les cycles dans l'histoire constitutionnelle
    Les  cycles dans l'histoire constitutionnelle
  • Les libertés fondamentales
    Les libertés fondamentales
  • Exposition aux Archives nationales : la Révolution à la poursuite du crime
    Exposition aux Archives nationales : la Révolution à la poursuite du crime
  • L'ENM par ceux qui l'ont vécue Témoignages : 1958-2008
    L'ENM par ceux qui l'ont vécue Témoignages : 1958-2008
  • Cinquantenaire de l'ENM, le défi du nombre et de la complexité
    Cinquantenaire de l'ENM, le défi du nombre et de la complexité
  • Le Conseil d?État au Palais Royal
    Le Conseil d?État au Palais Royal
  • L'évolution de la délinquance des mineurs et de la justice pénale des mineurs depuis 1945
    L'évolution de la délinquance des mineurs et de la justice pénale des mineurs depuis 1945
  • Les figures du droit : Portalis, l?étudiant en droit

 Radio en ligne

Louis XVI et Marie Antoinette,les procès des citoyens Capet: introduction à la chronique

Louis XVI et Marie Antoinette,les procès des citoyens Capet: les instructions

Louis XVI et Marie Antoinette,les procès des citoyens Capet: les actes d'accusation

Louis XVI et Marie Antoinette,les procès des citoyens Capet: les défenses

La Justice sous l'Ancien Régime

La Justice révolutionnaire

La justice Napoléonienne

La Justice républicaine

 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques |