Ministère de la Justice
 
 

09 mai 2019

Égalité femmes-hommes

Des mots et des actes : la poursuite des signatures du texte d’engagement pour une parole non-sexiste

La diffusion du texte d’engagement pour une parole non-sexiste se poursuit, avec la signature de la directrice de la maison d’arrêt de Grenoble-Varces.

Le 7 mars au ministère, le texte d’engagement « Les mots pour mieux dire, pour une parole non-sexiste » a connu une première série d’engagements : 27 signataires, sur le site Olympe de Gouges, à l’invitation de Nicole Belloubet, garde des Sceaux, ministre de la Justice et d’Isabelle Rome, Haute fonctionnaire pour l'égalité femmes-hommes, ont signé cet acte fondateur pour garantir l’égalité femmes-hommes.

L'Inspection générale de la Justice, le secrétariat général du ministère et les directions de l’administration centrale ainsi que les 4 écoles formant aux métiers de la Justice (ENM, ENG, ENAP, ENPJJ) font partie de ces premiers signataires.

Des juridictions et structures déconcentrées se sont également engagées à suivre cette série de recommandations simples, claires et concises qui montrent l’exemple à suivre pour mieux parler et inviter à mieux agir : 3 Cours d'appel, 3 tribunaux de grande instance, 3 services et structures de la direction de l'administration pénitentiaire, 3 services et structures de la direction de la protection judiciaire de la jeunesse*. Cinq recommandations sont à mettre en œuvre :

- La parole non-sexiste dans les présentations des grades, titres et fonctions

- La parole non-sexiste dans l’accompagnement de carrière

- La parole non-sexiste dans les échanges

- Les représentations non-sexistes

- La composition non-sexiste des panels d’intervenants

Le texte d’engagement s'adresse à toutes et à tous, et à vocation à être diffusé et adopté le plus largement possible. La directrice de la maison d’arrêt de Grenoble- Varces a été la première personne à signer le texte d’engagement depuis son lancement le 7 mars. Elle a souhaité profiter d’un déplacement de la haute fonctionnaire pour concrétiser son engagement pour l’égalité femmes-hommes.

Toute structure volontaire peut s’engager pour l’égalité tout au long des prochains mois, en adoptant et en signant ce premier texte. Il suffit de contacter, à cet effet,  la haute fonctionnaire à l’égalité femmes-hommes [1], pilote de ces textes d’engagement.

 

Signatures du texte d’engagement pour une parole non-sexiste - Crédits :  MJ/DR

 

 


[1] Contact : hfed@justice.gouv.fr

* Les cours d’appel d’Aix en Provence, d’Amiens et de Pau, les TGI d’Évry, de Caen et de Toulon, le directeur interrégional des services pénitentiaires de Dijon, la maison d’arrêt de Nanterre, le SPIP des Alpes Maritimes, les Directions interrégionales PJJ Sud-Ouest, Île-de-France et Outre-mer, et Grand Nord.


 
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |