17 mars 2021

DIAV/2ème journée nationale d'hommage aux victimes de terrorisme

A l'occasion de la deuxième journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme, Emmanuel MACRON, président de la République et son épouse Brigitte MACRON ont présidé la cérémonie du 11 mars 2021. Cette journée avait été organisée conjointement par le cabinet du chef de l’Etat, les associations de victimes et d’aide aux victimes, et Frédérique CALANDRA, déléguée interministérielle à l'aide aux victimes.

En 2020, la première cérémonie s’était déroulée en présence du roi d’Espagne sur le parvis des droits de l’Homme, au Trocadéro et avait rassemblé plusieurs centaines de participants. Il faut rappeler que cette date du 11 mars, choisie par l’Union européenne comme date de commémoration en référence à l’attentat commis à la gare d’Atocha (Madrid) le 11 mars 2004, a été instaurée en France par décret du président de la République en date du 7 novembre 2019.

Bien entendu, cette deuxième édition ne pouvait se tenir que dans le respect strict des consignes sanitaires. Etaient présents aux côtés d’Emmanuel et Brigitte MACRON : le Premier ministre, les ministres de l’Intérieur et de l’Europe et des affaires étrangères, les anciens présidents de la République Nicolas SARKOZY et François HOLLANDE, la déléguée interministérielle à l’aide aux victimes, les autorités religieuses, ainsi que les maires de Romans-sur-Isère et de Nice et les dirigeants des associations.

Après un dépôt de gerbe de fleurs par le président de la République, la lecture poignante par la chirurgienne Chloé BERTOLUS d’un extrait du livre « Le Lambeau » de Philippe LANCON et un chant interprété par Marie-Laure GARNIER, sacrée révélation lyrique de l'année aux Victoires de la musique classique, un échange a été organisé à huis clos autour du président Emmanuel MACRON. Cette rencontre lui a permis d’échanger avec l’ensemble des représentants des associations de victimes et d’aide aux victimes, en présence de son cabinet, le coordonnateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme, le procureur national antiterroriste, et enfin Henry ROUSSO et Elisabeth PELSEZ représentant la mission de préfiguration du futur musée-mémorial du terrorisme. Le chef de l’Etat a pu rappeler toute son ambition concernant l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques d’aide aux victimes. Quant à Frédérique CALANDRA, elle demeure pleinement engagée, avec son équipe, pour apporter tout son soutien à l’ensemble des victimes de terrorisme.

Cette édition de la journée nationale d’hommage aux victimes de terrorisme marquait symboliquement la reconnaissance par la Nation des victimes et mettait cette année en lumière les parcours de résilience après les tragédies que la France a connues. A ce titre, des publications sur les réseaux sociaux ont permis de donner la parole aux victimes, souvent engagées dans l’amélioration des dispositifs existants, ainsi qu’aux forces de sécurité et de secours déployées sur le terrain.

Avant la seconde édition de cette journée nationale d’hommage aux victimes du terrorisme, un décret en date du 5 mars 2021 a attribué à de nombreux récipiendaires la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme.

Pour mémoire, cette décoration, créée par décret en date du 12 juillet 2016, est destinée à manifester l’hommage de la Nation aux victimes tuées, blessées ou séquestrées, lors d’événements terroristes commis sur le territoire national ou à l’étranger depuis 1974. Elle est attribuée à la demande des victimes survivantes ou des proches des victimes décédées à titre posthume. Le service de l’accès au droit et à la justice et de l’aide aux victimes du secrétariat général du ministère de la justice est chargé de l’instruction des demandes de d’attribution de la médaille.

Bien qu’aucune cérémonie de remise n’ait pu être organisées à l’occasion de cette journée du fait de la situation sanitaire, des cérémonies individuelles de remise pourront être prévues, dès que le contexte le permettra, en lien avec la Grande Chancellerie de la Légion d’Honneur, les postes diplomatiques et les préfectures.

Au cours de cette journée, le président Emmanuel MACRON s’est également déplacé devant les grilles du palais Bourbon, où il a pu admirer avec son épouse une exposition de photographies en hommage aux victimes du terrorisme, installée à l’initiative de l’association 13onze15 présidée par Philippe DUPERRON, avec l’accord du président de l’Assemblée nationale, Richard FERRAND. Enfin, le chef de l’Etat et son épouse ont rendu visite à Michel CATALANO, imprimeur à Dammartin-en-Goële, pris en otage par des terroristes en 2015 qui avait fait preuve d’un courage extraordinaire en cachant l’un de ses employés.

Voir ou revoir la cérémonie sur le site de la présidence de la République

 

2ème journée nationale d'hommage aux victimes de terrorisme ©Présidence de la République

 

 
 
  
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Accessibilité : non conforme |