Ministère de la Justice
 
 

20 novembre 2017

Déplacement au pôle judiciaire de la gendarmerie nationale

Elisabeth Pelsez, déléguée interministérielle à l’aide aux victimes, s'est rendue au Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale à Pontoise (95) le vendredi 17 novembre 2017.

Logo du pôle judiciaire de la gendarmerie nationaleAccueillie par le général Daoust, commandant du pôle judiciaire, qui lui a présenté les missions de ce pôle d’excellence de la gendarmerie nationale en matière de police technique et scientifique, Elisabeth Pelsez s’est ensuite rendue dans les différents départements de l’Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale (IRCGN) qui interviennent dans les premiers instants d’une crise majeure (attentat, catastrophe naturelle, accident collectif) ou sur toute scène de crime d’une infraction pénale. Lors d’une catastrophe de grande envergure, l’identification des victimes est une opération délicate, pluridisciplinaire, qui doit être effectuée avec soin et méthode. La déléguée interministérielle a pu s’entretenir avec les responsables de l’Unité Gendarmerie d’Identification des Victimes de Catastrophe (UGIVC), unité de circonstance de l’IRCGN capable de se projeter rapidement sur un site. Elle a ensuite pu échanger avec les experts de la cellule ante mortem, en charge de recueillir des renseignements potentiellement identifiants du vivant de la personne obtenus auprès des familles et des praticiens des victimes potentielles, de la cellule post mortem et du département de médecine légale ondotologie qui couvre les domaines d’expertises liés à l’identification des individus et à la recherche des circonstances et des causes du décès. Outre le plateau technique des locaux de Pontoise, Elisabeth Pelsez a également pu observer le laboratoire mobile d’analyses ADN. Enfin, elle s’est rendue au département informatique qui traite de la preuve numérique et au département véhicules qui a comme missions principales l’identification de véhicules et l’analyse d’accidents majeurs. Les échanges libres avec tous les professionnels rencontrés ont également permis à Elisabeth Pelsez d’avoir des retours d’expérience des récentes catastrophes sur lesquelles l’IRCGN est intervenue (attentat de Nice, accident de bus à Puisseguin, accident de TGV à Eckwersheim ou encore accident d’avion de la Germanwings). En conclusion de ces présentations, le général Daoust a rappelé la volonté du  pôle judiciaire de la gendarmerie de s’adapter aux nécessités du terrain, aux évolutions technologiques, aux agissements des criminels et aux exigences de la justice.

Déplacement au pôle judiciaire de la gendarmerie nationale

 
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |