Ministère de la Justice
 
 

23 janvier 2019

Aide aux victimes  - explosion de la boulangerie Trévise à Paris

Le ministère de la justice, coordonnateur du dispositif d’aide aux victimes suite à l’explosion du 12 janvier 2018.

L'explosion de la boulangerie du 6 rue de Trévise dans le IXème arrondissement de Paris qui a eu lieu le matin du 12 janvier 2019, fait partie des situations lors desquelles la préfecture compétente coordonne le dispositif de secours et d’aide aux victimes en urgence, en lien avec la mairie et les services ministériels concernés.

Aide aux victimes  - explosion de la boulangerie Trévise à ParisDans ce cadre, le ministère de la Justice (SADJAV : Service de l’Accès au Droit et à la Justice et de l’Aide aux Victimes), en concertation avec la fédération France Victimes, partenaire principal du ministère pour l’aide aux victimes, et l’association Paris Aide aux Victimes (PAV), s’est rapidement mobilisé pour s’assurer de la prise en charge des familles des victimes décédées, des victimes blessées mais également des riverains et des personnes présentes sur les lieux.

Dans son rôle de coordination de la politique publique d'aide aux victimes, le ministère de la Justice a donc supervisé la mise à disposition de psychologues et de juristes de l'association PAV, pour proposer des permanences au sein du point d’accueil  mis en place dès le samedi 12 janvier, à la Mairie du IXème arrondissement. À leurs côtés, la Cellule d’Urgence Médico-Psychologique (CUMP) de Paris et le Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP) ont mobilisé des psychologues, psychiatres, infirmiers psychiatriques, et intervenants sociaux, afin de pouvoir apporter une réponse globale et pluridisciplinaire aux différentes demandes des victimes : soutien psychologique, questions relatives au relogement, démarches auprès des assurances principalement. Dans les jours qui ont suivi, ces permanences ont continué à être assurées à la Mairie du IXème par Paris Aide aux Victimes et d’autres associations (Agence départementale pour le logement, Fédération nationale des victimes d’attentats et d’accidents collectifs).

Aide aux victimes  - explosion de la boulangerie Trévise à ParisLors du comité local d’aide aux victimes de Paris, réuni en urgence sur ce sujet le 16 janvier 2019 par le préfet d’Ile-de-France, il a été décidé en présence de tous les acteurs locaux de la prise en charge, que celle-ci se pérenniserait désormais dans le cadre de l’Espace d’Information et d’Accompagnement (EIA- 18 rue Poliveau 75005 - 07 88 70 70 38 / 01 83 62 25 02). Ce guichet unique ouvert initialement après les attentats de novembre 2015, réunit en un même lieu des permanences de nombreuses administrations et organismes qui interviennent dans le suivi au long cours des victimes de terrorisme. Au sein de cet EIA, Paris Aide aux Victimes apportera une aide aux démarches et un soutien psychologique et juridique à toutes les personnes en manifestant le besoin, en intégrant des représentants de la fédération française des assurances, des notaires, des avocats notamment, pour répondre à l'ensemble des demandes des victimes et résidents du quartier qui ont été touchés.

Principal financeur de cet espace dédié aux victimes d’événements collectifs, le ministère de la Justice, en lien avec la préfecture d’Ile-de-France continuera à veiller à ce qu’une proposition d’aide soit adressée à l’ensemble des victimes qui se sont signalées, et que le dispositif proposé réponde à l’ensemble de leurs besoins. 

 
 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |