Ministère de la Justice
 
 

17 novembre 2016

Présentation du dispositif d’audition protégée des victimes

Jean-Jacques Urvoas, garde des Sceaux, ministre de la Justice, s’est rendu jeudi 17 novembre au tribunal de grande instance d’Angers afin de se voir présenter le dispositif d’audition protégée des victimes dans le cadre des procédures d’instruction.

.Le ministre de la Justice a souhaité associer à cette présentation Madame Martine Brousse, présidente de l’association « la Voix de l’Enfant », qui finance et promeut ces dispositifs sur l’ensemble du territoire, dans l’intérêt des enfants et adolescents victimes d’infractions pénales, et dont le ministre tient à saluer l’action engagée depuis de nombreuses années.

L’objectif de ce dispositif est de préserver la victime d’un nouveau traumatisme lié aux conditions de ses auditions, à leur multiplication et au fait de devoir être mise en présence directe de son agresseur présumé lors des confrontations.

La particularité du dispositif mis en œuvre  à Angers réside dans l’existence de trois salles distinctes qui répondent chacune à un moment de l’enquête. C’est la seule expérience de ce type en France.

La première audition se fait à la Permanence d’accueil pédiatrique de l’enfant en danger (PAPED), créée en 2005 au sein du centre hospitalier, qui accueille chaque année plus de 300 enfants dans le contexte des auditions filmées. Il existe actuellement 55 unités d’accueil similaires en France et de nombreuses autres sont en projet.

En 2009, a été créée une salle d'audition protégée au tribunal, puis, en 2015, dans les locaux du commissariat central.

Dans ces deux lieux, la personne mise en cause et la victime présumée sont entendues dans deux salles distinctes, reliées par visioconférence. La victime est ainsi protégée de tout contact avec son agresseur, ce qui limite la réminiscence de son traumatisme.

Du fait de son intérêt démontré, ce dispositif est aujourd’hui utilisé, au sein de la juridiction, pour l’audition de toute victime, mineure comme majeure, dont la situation de vulnérabilité nécessite une protection.

Jean-Jacques Urvoas souligne que la procédure d’enquête doit être conçue en termes de parcours pour la victime, devant tenir compte de sa particulière vulnérabilité, pouvant résulter de la nature des faits, de son âge ou sa personnalité.

Soucieux de garantir la réalisation des investigations dans des conditions préservant à la fois les droits de la défense et l’intérêt de la victime, le garde des Sceaux souhaite encourager le développement de dispositifs similaires sur le territoire national.

Question de justice - Salle d'audition protégée

 
 
  

 Vidéos

  • Bureau d'aide aux victimes du Tribunal de Grande Instance de Créteil
    Bureau d'aide aux victimes du Tribunal de Grande Instance de Créteil
  • Vous êtes victime : vol de portable
    Vous êtes victime : vol de portable
  • Vous êtes victime : violences à l'école
    Vous êtes victime : violences à l'école
  • Vous êtes victime d'un cambriolage. Appelez le 08VICTIMES pour être écouté et aidé : 08 842 846 37
    Vous êtes victime d'un cambriolage. Appelez le 08VICTIMES pour être écouté et aidé : 08 842 846 37
  • Interview de Michel Boujenah à l'occasion de la journée des victimes
    Interview de Michel Boujenah à l'occasion de la journée des victimes
  • Nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : le portable d'urgence
    Nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : le portable d'urgence
  • 08 victimes 2011
    08 victimes 2011
  • Scènes de Justice : Anabelle ou la place de la victime, l'instruction d'audience
    Scènes de Justice : Anabelle ou la place de la victime, l'instruction d'audience
  • Extrait du film un jour à la MJD de Pantin
    Extrait du film un jour à la MJD de Pantin
  • Un jour à la Maison de Justice et du Droit de Pantin
    Un jour à la Maison de Justice et du Droit de Pantin
  • Interview de M. Escarfail, Président d'APACS
    Interview de M. Escarfail, Président d'APACS
  • Interview de Monsieur Boulay, Président de l'APEV
    Interview de Monsieur Boulay, Président de l'APEV
  • Interview de M. Bonlarron, Président de Victimes et Citoyens
    Interview de M. Bonlarron, Président de Victimes et Citoyens
  • Interview d'Hubert Bonin, Président de l'INAVEM
    Interview d'Hubert Bonin, Président de l'INAVEM
  • Assises de l'Inavem : de la victime oubliée à la victime sacralisée ?
    Assises de l'Inavem : de la victime oubliée à la victime sacralisée ?
  • Le bureau des victimes du TGI des Sables d'Olonne
    Le bureau des victimes du TGI des Sables d'Olonne
  • Installation du Conseil national de l'aide aux victimes : discours de Michel Mercier, garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés
    Installation du Conseil national de l'aide aux victimes : discours de Michel Mercier, garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés

 Radio en ligne

Justice, les missions - Le réseau de l'accès au droit

Justice, les missions - L'aide aux victimes

Le bureau d'aide aux victimes, un «service public des victimes» à part entière

Interview de Marie-France Hirigoyen, psychiatre et victimologue - Les violences psychologiques

Interview de Hugues Courtial, magistrat - le délit de violences psychologiques

Les points d'accès au droit, des dispositifs anonymes et gratuits

Interview de Roland Coutanceau, psychiatre

Interview de Sylvie Moisson, Procureur de la République près le tribunal de grande instance de Bobigny

 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques |