Ministère de la Justice
 
 

20 février 2019

Témoignages de professionnels

Un écoutant du 116006

Je suis travailleur social de formation. Mais la fonction d'écoutant est différente des activités de travail social habituel : je suis là pour écouter une victime, décrypter sa demande explicite ou implicite, et la mettre en relation avec les associations du réseau France Victimes conventionné par le ministère de la Justice et/ou des structures spécialisées. Mon approche est généraliste. Ensuite, au sein des associations du réseau, les juristes, les psychologues ou les travailleurs sociaux peuvent apporter une aide spécifique, en lien les uns avec les autres.

Les sources de satisfaction pour moi ? C'est le sentiment d'avoir pu aider une personne dépassée par ses problèmes à y voir plus clair, à hiérarchiser ses besoins et à formuler une demande. Je peux alors l'amener à trouver le bon interlocuteur qui lui permettra d'engager ou de poursuivre des démarches.

 


Un psychologue d'association

A la fin de mes études, j'ai eu une opportunité de travail au sein d'une association d'aide aux victimes qui était intéressée par ma connaissance de la procédure pénale. Mon rôle auprès des victimes consiste précisément à établir un lien entre le traumatisme subi et l'aspect juridique des choses, à faire en sorte qu'elles puissent " mettre du sens " face aux épreuves traversées : le traumatisme subi, la confrontation à la procédure pénale, la mise en place de mesures de réparations financières.

Ce qui me semble essentiel au sein des associations, c'est précisément d'éviter le clivage " juridique / psychologique " pour aider plus efficacement les victimes.

La nature de mon intervention est variable. Parfois, un seul entretien permet de soulager la victime, mais je suis également appelée à suivre les personnes qui le souhaitent tout au long de la procédure pénale (parfois sur plusieurs années), et aussi à les réorienter vers d'autres professionnels si le besoin d'une thérapie individuelle se fait sentir par exemple.

Aujourd'hui, les séquelles psychologiques engendrées par des infractions sont mieux reconnues du grand public, mais attention de ne pas réduire la victimologie à ce seul aspect !

 


Un juriste d'association

Dès mes études, je me suis intéressée à la question des victimes : j'ai notamment obtenu un DESS de droit des victimes.

Après avoir été juriste consultante, j'ai choisi d'intégrer, en tant que salariée, une association d'aide aux victimes, car la réponse du droit faite à la victime, me semblait partielle et insuffisante. L'accueillant, dans une association, joue le rôle d'un médecin généraliste : il effectue un diagnostic de l'ensemble des besoins de la victime, puis l'accompagne dans ses contacts avec les professionnels spécialistes concernés. Le premier entretien avec la personne peut se faire à 2 : un juriste et un psychologue. Nous la préparons à ce qu'elle va vivre : une victime bien préparée va mieux vivre la procédure.

Personnellement, j'assure une permanence 3 fois par semaine au Tribunal au sein du Bureau d’Aide aux Victimes : j'interviens surtout lorsqu'il y a comparution immédiate. Les autres jours, j'accueille et suis les personnes.

Il est important de préciser que nous ne faisons jamais les démarches à la place d'une victime : nous l'aidons à se prendre en charge. Nous avons terminé notre travail quand la victime redevient un " sujet " normal. Je pourrais dire lorsque nous ne la voyons plus ! ... même si elle passe de temps en temps pour boire un café avec nous !

 
 
  

 Vidéos

  • 116006 Campagne d'Aide aux Victimes
    116006 Campagne d'Aide aux Victimes
  • Discours de Nicole Belloubet à l'occasion de la remise du rapport du comité mémoriel
    Discours de Nicole Belloubet à l'occasion de la remise du rapport du comité mémoriel
  • Discours de Nicole Belloubet à l'occasion de l'installation du Comité mémoriel
    Discours de Nicole Belloubet à l'occasion de l'installation du Comité mémoriel
  • Aide juridictionnelle
    Aide juridictionnelle
  • La justice restaurative par Luc Simard
    La justice restaurative par Luc Simard
  • Téléphone grave danger
    Téléphone grave danger
  • Signature de la charte nationale de l'accès au droit
    Signature de la charte nationale de l'accès au droit
  • Discours de Christiane Taubira à l'occasion de la 3 ème Journée Annuelle des Droits des Victimes
    Discours de Christiane Taubira à l'occasion de la 3 ème Journée Annuelle des Droits des Victimes
  • Rencontres de l'action de groupes contre les discriminations
    Rencontres de l'action de groupes contre les discriminations
  • Discours de Christiane Taubira à l'occasion du Congrès national des fédérations Citoyens & Justice et Inavem
    Discours de Christiane Taubira à l'occasion du Congrès national des fédérations Citoyens & Justice et Inavem
  • La victime dans le procès pénal après la directive européenne du 25 octobre 2012
    La victime dans le procès pénal après la directive européenne du 25 octobre 2012
  • La Plateforme 08 victimes
    La Plateforme 08 victimes
  • Film Maison de la justice et du droit
    Film Maison de la justice et du droit
  • Existe-t-il un droit des victimes au procès pénal ?
    Existe-t-il un droit des victimes au procès pénal ?
  • Discours de Michel Mercier à l'occasion du VIIème Congrès International des Victimes du Terrorisme
    Discours de Michel Mercier à l'occasion du VIIème Congrès International des Victimes du Terrorisme
  • Bureau d'aide aux victimes du Tribunal de Grande Instance de Créteil
    Bureau d'aide aux victimes du Tribunal de Grande Instance de Créteil
  • Interview de Michel Boujenah à l'occasion de la journée des victimes
    Interview de Michel Boujenah à l'occasion de la journée des victimes
  • Nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : le portable d'urgence
    Nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : le portable d'urgence
  • 08 victimes 2011
    08 victimes 2011
  • Scènes de Justice : Anabelle ou la place de la victime, l'instruction d'audience
    Scènes de Justice : Anabelle ou la place de la victime, l'instruction d'audience
  • Extrait du film un jour à la MJD de Pantin
    Extrait du film un jour à la MJD de Pantin
  • Un jour à la Maison de Justice et du Droit de Pantin
    Un jour à la Maison de Justice et du Droit de Pantin
  • Interview de M. Escarfail, Président d'APACS
    Interview de M. Escarfail, Président d'APACS
  • Interview de Monsieur Boulay, Président de l'APEV
    Interview de Monsieur Boulay, Président de l'APEV
  • Interview de M. Bonlarron, Président de Victimes et Citoyens
    Interview de M. Bonlarron, Président de Victimes et Citoyens
  • Interview d'Hubert Bonin, Président de l'INAVEM
    Interview d'Hubert Bonin, Président de l'INAVEM
  • Assises de l'Inavem : de la victime oubliée à la victime sacralisée ?
    Assises de l'Inavem : de la victime oubliée à la victime sacralisée ?
  • Le bureau des victimes du TGI des Sables d'Olonne
    Le bureau des victimes du TGI des Sables d'Olonne
  • Installation du Conseil national de l'aide aux victimes : discours de Michel Mercier, garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés
    Installation du Conseil national de l'aide aux victimes : discours de Michel Mercier, garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés

 Radio en ligne

Justice, les missions - Le réseau de l'accès au droit

Justice, les missions - L'aide aux victimes

Le bureau d'aide aux victimes, un «service public des victimes» à part entière

Interview de Marie-France Hirigoyen, psychiatre et victimologue - Les violences psychologiques

Interview de Hugues Courtial, magistrat - le délit de violences psychologiques

Les points d'accès au droit, des dispositifs anonymes et gratuits

Interview de Roland Coutanceau, psychiatre

Interview de Sylvie Moisson, Procureur de la République près le tribunal de grande instance de Bobigny

 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |