Ministère de la Justice
 
 

14 février 2012

25 ans d'aide professionnelle aux victimes

L’Institut national d’aide aux victimes et de médiation (INAVEM), créé en 1986, est la Fédération nationale des associations d'aide aux victimes.

INAVEM

 

 

 L’objet de la fédération est de promouvoir et de développer :

  • l'aide et l'assistance aux victimes,

  • les pratiques de médiation et

  • toute mesure contribuant à améliorer la reconnaissance des victimes.

Les objectifs des 150 associations fédérées au sein de l’INAVEM sont :

  • l'accueil et l'écoute des victimes d'atteintes à la personne ou aux biens,

  • l'aide psychologique, l'information sur les droits et l'accompagnement social des victimes.

En 2010, elles ont animé plus 760 lieux d’accueil. 330 000 personnes ont été aidées par le réseau associatif d'aide aux victimes, dont 250 000 victimes. Les associations d'aide aux victimes ont réalisé en 2010 environ 14 000 médiations pénales.

 

Les associations d’aide aux victimes sont ouvertes à tout public, leurs services sont proposés à titre gratuit et dans la durée. Une obligation de confidentialité est attachée au contenu des entretiens avec les victimes. Les associations d'aide aux victimes respectent enfin l'autonomie de décision des victimes. Elles proposent une écoute privilégiée pour identifier l’ensemble des difficultés des victimes (sentiment d'isolement, souffrance psychologique, méconnaissance du droit...). Elles répondent à leurs besoins par une aide psychologique (choc émotionnel, stress post-traumatique…), une information sur les droits (organisation judiciaire, procédures, préparation aux expertises et systèmes d'indemnisation...), un accompagnement social, et par une orientation si nécessaire vers des services spécialisés (avocats, services sociaux et médico-psychologiques, assurances...). Des actions particulières sont mises en œuvre en faveur des enfants victimes ainsi qu'auprès des victimes et familles de victimes d'accidents collectifs. Pour favoriser l’accès des victimes aux services des associations, l’INAVEM conventionne avec des organismes publics et privés.

L’INAVEM a développé une activité de téléphonie sociale « aide aux victimes » , qui a débuté en octobre 2001, en collaboration avec le ministère de la Justice. Une nouvelle numérotation 08VICTIMES [1] , lancée en avril 2005, est destinée à écouter et aider, 7 jours sur 7, toutes les personnes victimes d’infractions.

En 2010, ce sont près de 30 000 appels qui ont été reçus sur la plate-forme téléphonique. Le ministère de la Santé et des Sports a décliné le 08VICTIMES pour lutter contre les violences sexuelles dans le sport.

 

La plate-forme téléphonique accueille un autre dispositif depuis octobre 2004, pour les familles d’enfants disparus : le numéro européen 116 000 .

L’INAVEM, centre de formation continue depuis 1993, réalise de nombreuses journées de formation en direction des salariés et bénévoles des associations, ainsi que de nombreux professionnels (juristes, médecins, travailleurs sociaux...).

L’INAVEM anime un site Internet www.inavem.org , avec un espace dédié aux victimes et aux adhérents, et s’est ouvert aux nouveaux médias sociaux avec une page Facebook et un compte twitter.

Il héberge un centre de documentation regroupant 3 300 références de livres, articles et textes normatifs dans le domaine de l’aide aux victimes et de la médiation.

Tous les ans en juin, un rendez-vous regroupe les associations d’aide aux victimes et tous les professionnels concernés par les droits et l’aide aux victimes. Les 28 et 29 juin 2012, à Bourg-en-Bresse (01), la réflexion des associations se fera autour du thème de « Victime et Auteur: la possible rencontre » Passer d’un regard qui dévisage à un regard qui envisage.

 

Les partenaires publics :
  • Le Réseau de Centres Techniques Régionaux de la Consommation (21 centres) : diffusent les adresses des associations locales de consommateurs

  • Le réseau des Maisons de Justice et du Droit (134), des Antennes de Justice (42), et des Conseils Départementaux d’Accès au Droit (96)

  • Le CIRA Centre Interministériel de Renseignements Administratifs

  • La DGCCRF Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes : Info service consommation via le 3939

  • Expa Conseil, service de l’ANAEM (Agence Nationale d’Accueil des Etrangers et des Migrations) : Aide aux français expatriés

 

Le Ministère des Affaires Etrangères
  • Le GIP Enfance en Danger (119)

  • Le Centre Français de la Protection de l'Enfance (116 000 Enfants Disparus)

  • L'Ecole des Parents et des Éducateurs Fil Santé Jeunes (0800 235 236) Inter-service Parents (01 44 93 44 93)

  • La Fédération Nationale Solidarité Femmes Information (FNSF) 3919 ou (01 40 33 80 60)

  • Viol Femmes Info Services (0800 05 95 95)

  • Sida Info-Service (Hépatite Info Service, Droits des Malades…) (0800 840 800)

  • DATIS GIP - Drogues Alcool Tabac Info Service - Mars 2005
    1 N° vert (Drogues Info Service + 2 N° Azur (Ecoute Cannabis et Ecoute Alcool)

  • Suicide Ecoute

  • Enfance et Partage

  • SOS Homophobie

 

Les autres associations ou services à vocation nationale
  • Le Centre national d'information sur les droits des femmes et des familles (CNIDFF)

  • Le Défenseur des Droits

  • ANIL (Logement)

  • CRTC (Consommation)

  • LDH

  • LICRA

  • MRAP

  • Fédération ALMA - France

  • SOS Grands-Parents en danger

  • UNADFI Union Nationale des Associations de Défense des Familles et de l’Individu

  • UNAFAM Union Nationale des Amis et Familles de Malades psychiques

  • UNAFTC Union nationale des associations de familles de traumatisés crâniens

  • ARAPEJ Association-Réflexion-Action-Prison-Et-Justice

  • CCMM - Centre Roger IKOR Centre de Documentation, d’Éducation et d’Action contre les manipulations mentales

 

Les associations de victimes
  • FENVAC (Accidents collectifs et attentats - 0800 60 50 40)

  • ANDEVA (Amiante)

  • FNATH Association des accidentés de la vie : 83 groupements départementaux

  • APF (Paralysés)

  • Victimes et Citoyens (insécurité routière)

  • Le Collectif féministe contre le viol (CFCV)

  • Croix Rouge Ecoute

  • L'Association des Parents d'Enfants Victimes (APEV)

  • AFBAH

  • Le Collectif de Solidarité aux mères d'Enfants Enlevés (CSMEE)

 

 

 


[1] 08 + chiffres correspondant aux lettres du mot VICTIMES, soit 08 842 846 37 prix d’appel local

 
 
  

 Vidéos

  • Bureau d'aide aux victimes du Tribunal de Grande Instance de Créteil
    Bureau d'aide aux victimes du Tribunal de Grande Instance de Créteil
  • Vous êtes victime : vol de portable
    Vous êtes victime : vol de portable
  • Vous êtes victime : violences à l'école
    Vous êtes victime : violences à l'école
  • Vous êtes victime d'un cambriolage. Appelez le 08VICTIMES pour être écouté et aidé : 08 842 846 37
    Vous êtes victime d'un cambriolage. Appelez le 08VICTIMES pour être écouté et aidé : 08 842 846 37
  • Interview de Michel Boujenah à l'occasion de la journée des victimes
    Interview de Michel Boujenah à l'occasion de la journée des victimes
  • Nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : le portable d'urgence
    Nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : le portable d'urgence
  • 08 victimes 2011
    08 victimes 2011
  • Scènes de Justice : Anabelle ou la place de la victime, l'instruction d'audience
    Scènes de Justice : Anabelle ou la place de la victime, l'instruction d'audience
  • Extrait du film un jour à la MJD de Pantin
    Extrait du film un jour à la MJD de Pantin
  • Un jour à la Maison de Justice et du Droit de Pantin
    Un jour à la Maison de Justice et du Droit de Pantin
  • Interview de M. Escarfail, Président d'APACS
    Interview de M. Escarfail, Président d'APACS
  • Interview de Monsieur Boulay, Président de l'APEV
    Interview de Monsieur Boulay, Président de l'APEV
  • Interview de M. Bonlarron, Président de Victimes et Citoyens
    Interview de M. Bonlarron, Président de Victimes et Citoyens
  • Interview d'Hubert Bonin, Président de l'INAVEM
    Interview d'Hubert Bonin, Président de l'INAVEM
  • Assises de l'Inavem : de la victime oubliée à la victime sacralisée ?
    Assises de l'Inavem : de la victime oubliée à la victime sacralisée ?
  • Le bureau des victimes du TGI des Sables d'Olonne
    Le bureau des victimes du TGI des Sables d'Olonne
  • Installation du Conseil national de l'aide aux victimes : discours de Michel Mercier, garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés
    Installation du Conseil national de l'aide aux victimes : discours de Michel Mercier, garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés

 Radio en ligne

Justice, les missions - Le réseau de l'accès au droit

Justice, les missions - L'aide aux victimes

Le bureau d'aide aux victimes, un «service public des victimes» à part entière

Interview de Marie-France Hirigoyen, psychiatre et victimologue - Les violences psychologiques

Interview de Hugues Courtial, magistrat - le délit de violences psychologiques

Les points d'accès au droit, des dispositifs anonymes et gratuits

Interview de Roland Coutanceau, psychiatre

Interview de Sylvie Moisson, Procureur de la République près le tribunal de grande instance de Bobigny

 
 
| Contacter le ministère de la Justice | Mentions légales | Plan du site | Flux RSS | Twitter | Répertoire des informations publiques | Gestion des cookies |